Référencer un gros site est un calvaire et une tâche à s’arracher les cheveux que l’on doit se dire ? Ce n’est pas complètement faux, ça demande beaucoup de rigueur, de patience et d’organisation.

Intuitivement, on se dit qu’il peut être beaucoup plus complexe de faire référencer correctement son petit site vitrine fait avec WordPress vu qu’on a que 3, 4 ou 5 pages.

Au final, pas vraiment ! Le but du jeu est le même, il est même plus simple de le faire. La difficulté est d’obtenir des backlinks de qualité puisqu’il y a peu de contenu à partager. Ce qui engendre des difficultés à avoir des bonds dans les résultats.

WordPress est le CMS de choix pour créer un simple site sans trop de fonctionnalités avancées. Avec actuellement 25% des sites web qui sont sous WordPress, vous êtes certain de trouver de l’aide sur des forums en cas de problème.

On va voir ensemble une proposition de stratégie complète pour arriver à référencer un petit site web. Cependant je vous invite à voir ma formation pour générer 2500 visiteurs par semaine pour une stratégie optimale.

Paramétrer les bases

Avant de commencer, il est nécessaire de bien optimiser les réglages de WordPress et de faire un fichier robots.txt pour ne pas indexés certains fichiers du CMS. On va voir ça en 2 étapes détaillées.

Paramétrage de WordPress

Il est très important de bien paramétrer WordPress parce que dans le cas contraire, vous pouvez empêcher l’indexation de l’ensemble de vos pages et ne pas être référencé du tout sur LES moteurs de recherches.

Dans réglages à général :

back office de WordPress réglages de référencement partie 1

Il va falloir inscrire le titre de votre site qui sera utilisé dans chacun de vos résultats de recherche et dans les onglets de votre navigateur. Ensuite, il faut mettre un slogan qui va expliquer le contenu de votre site, il ne sera pas visible des internautes mais Google va l’analyser.

Inscrivez les URLs de votre site juste en dessous ainsi que l’adresse de votre messagerie principale.

Le reste n’est pas important pour le SEO et parait logique.

Dans Réglages à Ecriture

back office de WordPress réglages de référencement partie 2

 

Indiquez « une page statique » et là-dedans il faudra définir la page d’accueil, celle qui aura l’adresse : www.monsite.fr et juste en dessous, la page qui accueillera vos articles.

En dessous dans « Pour chaque article d’un flux, fournir : » il est important de bien cocher « l’extrait » et pas l’autre position pour éviter les contenus dupliqués.

Enfin dans la partie « Visibilité pour les moteurs de recherche » ne cochez surtout pas la case juste en face. Vous allez refuser l’indexation des pages de votre site dans les moteurs de recherche.

Dans réglages à Permaliens

back office de WordPress réglages de référencement partie 3

Il va simplement falloir cocher la case « Nom de l’article » et valider cela.

Une fois toutes ces recommandations mises en place, on va pouvoir faire un fichier robots.txt

Le fichier robots.txt

Ce fichier est plutôt important pour ne pas indexer vos fichiers « sensibles » et non utiles pour vos visiteurs. Cependant sachez que le moyen n’est pas sûr à 100% mais reste le moyen le plus simple pour certains fichiers. Les pages que vous ne voulez pas indexer doivent contenir une balise meta noindex.

Le fichier robots.txt est un simple fichier texte fait avec un bloc note. L’orthographe est très importante, une erreur et il ne sera pas pris en compte.

Pour commencer je vous invite à prendre un logiciel comme FilleZilla client pour vous connecter en FTP à votre hébergement. Vous recevez les identifiants de connexion à votre hébergement par mail après l’achat.

Il faudra mettre votre fichier robots.txt à la racine. Comme le montre la photo :

Logiciel Fillezilla pour accéder à son hebergement via FTP et optimiser son référencement

 

Maintenant pour créer ce fichier il faut ouvrir un notepad, bloc note ou même un word.

Voici mon fichier robots.txt à recopier et à modifier pour votre utilisation :

User-agent: *

Disallow: /wp-admin/

Disallow: /wp-includes/

Disallow: /wp-content/

Disallow: /cgi-bin

Disallow: /wp-login.php

Disallow: /*/comments

Disallow: /category/non-classe

Sitemap: https://www.louismaitreau.fr/sitemap_index.xml

 

La dernière ligne est propre à mon site. Si vous voulez recopier mon fichier, pensez à modifier l’adresse du sitemap dont on parle un peu après dans les plugins.

Prendre les bons plugins

L’avantage avec WordPress c’est qu’il n’y a pas besoin de savoir coder, c’est un vrai plus ! Pour nous éviter cela, il y a des plugins adaptés à chacune des tâches que vous voulez accomplir.

Vous pouvez retrouver, selon moi, les 10 meilleurs plugins WordPress pour le référencement si vous avez manqué l’article.

En attendant, les plug-ins les plus importants pour commencer à référencer son site selon moi :

Yoast SEO :

Le couteau suisse du SEO qui vous propose pleins de fonctionnalités différentes

Ici on peut voir un aperçu de l’extrait qui s’affiche dans les moteurs de recherche, qu’on peut aussi le personnaliser, on peut également entrer le mot clé cible de la page et analyser le contenu selon ce mot clé.

Chaque critère est passé au crible pour savoir s’il est à optimiser ou non grâce aux trois couleurs :

  • Vert si tout va bien
  • Orange si des optimisations peuvent être apportées
  • Rouge s’il y a encore du travail à faire

Zone de travail de Yoast pour optimiser son référencement

Yoast nous permet également d’organiser ce que l’on appelle les sitemaps. C’est un fichier qu’on met également à la racine de son hébergement et qu’il faut modifier, idéalement à chaque création de page. Ce fichier a pour but de donner aux moteurs de recherche les pages que vous souhaitez indexer mais par contre cela ne l’oblige en rien à tout indexer ces pages.

Le plugin s’occupe de mettre automatiquement ce fichier à jour quand vous publiez une nouvelle page. Cela s’avère être très efficace et un gain de temps non négligeable.

WordPress Fatest Cache

Ce plug-in sert principalement à optimiser la rapidité de votre site. Alors on va me dire « quel est le rapport entre la rapidité et mon référencement ? » Il y en a deux :

  • Le référencement n’est pas qu’une histoire de positions mais aussi d’expérience utilisateur, ce qui joue dans vos positions.
  • La performance de votre site est aussi un critère de référencement naturel

Ce plug-in va travailler sur trois aspects techniques de votre site qui sont la mise en cache pour « sauvegarder » la page dans le serveur pour éviter de la recharger, la minification de votre code pour rendre le code plus léger et va compresser votre code au format gzip pour le rendre encore plus léger.

Son installation est très simple voici le tableau de bord et les cases qu’il faut cocher.

Encart de WP Fatest Cache et référencer son petit site WordPress

Une fois ces cases cochées, il vous suffit de sauvegarder et le tour est joué.

Il existe plusieurs plug-ins pour faire ce travail cependant celui-ci est le plus simple à utiliser. Si vous souhaitez optimiser encore plus les résultats, je vous conseille d’utiliser le plug-in WP rocket qui coûte 39 €.

Imagify

Celui-ci sert également à travailler le temps de chargement de votre site mais il ne va pas toucher au côté technique de votre site, non. Il va simplement jouer sur le poids de vos images pour réduire le poids de la page qui est également un critère de performance et aussi de SEO.

Ce sont les images qui alourdissent le plus le poids d’une page.

Le plug-in nécessite la création d’un compte sur le site du créateur. Une fois le compte créé vous pouvez commencer à optimiser vos images automatiquement.

Dans cette interface disponible directement dans votre back office WordPress, vous pouvez avoir une vue d’ensemble de vos médias, de l’optimisation faite et de l’offre possédée (la version gratuite s’avère être suffisante).

Imagify pour optimiser le poids de ses images et référenser son site

Sous la ligne de flottaison se trouve le bouton de démarrage de l’optimisation en masse de vos images. Il suffit de cliquer sur le degré de compression que vous souhaitez utiliser et de cliquer sur le bouton de démarrage. Pour ma part je vous recommande d’utiliser le mode « normal » pour ne pas trop compresser vos images et trop perdre en qualité

Imagify pour optimiser le poids de ses images

Pensez quand même à uploader des images avec une taille qui correspond à vos attentes et ne pas avoir à le faire par WordPress

Voir ou revoir les mots clés

Un des premiers reflexes d’un consultant SEO qui arrive sur un site est de savoir si les mots clés sont bien définis pour chaque page ainsi que savoir si chaque mots clé est adapté à la « récolte » de trafic.

Votre site ne va pas y échapper, il faut voir les mots clés et pour ça, on va voir les méthodes à utiliser.

On se donne rendez-vous sur le site de Google Keyword Planner où il faudra vous créer un compte Google Adwords. Cela peut nécessiter de rentrer une carte bancaire mais pas de panique, Google ne vous prend pas d’argent tant que vous ne faites pas de campagne de liens sponsorisé. Le logiciel keyword planner est gratuit à utiliser.

Page d'accueil de Google Keyword Planner pour trouver ses mots clés

Une fois sur l’outil Google Keyword Planner, on se donne rendez-vous dans la partie entourée en rouge. Voici l’encart qui apparait :

Encart de Google Keyword Planner pour trouver ses mots clés et référenser son site

Je tape la requête « voiture d’occasion » ou bien le mot qui correspond à votre thématique pour savoir quels mots les visiteurs sont susceptibles de taper. Il vous suffira de valider en cliquant sur « obtenir des idées » pour voir les mots à utiliser selon le nombre de requêtes par mois.

Vous verrez des fourchettes du nombre de requêtes par mois. Pour avoir pleinement accès au logiciel et le nombre de requêtes précis, il faut avoir une campagne active.

Pour résumer la marche à suivre :

  • Utilisez Google Keyword Planner
  • Trouver un mot clé adapté à chacune de vos pages
  • Optimisez vos pages sur le mot clé choisi

N’hésitez pas à rajouter le lieu de votre activité dans le logiciel.

Travailler l’optimisation de contenu

Vous pensiez pouvoir vous en tirer à 3 ou 4 pages pour votre site ? Je suis désolé, il va surement falloir créer d’autres pages pour votre site si vous voulez optimiser votre référencement. Cela demande aussi de revoir votre contenu actuel comme vous l’avez vu précédemment.

Avoir un petit site web parait être un désavantage pour le SEO. Je ne vais pas vous mentir, c’en est un oui. Mais il y a quand même un avantage : il est plus facile d’optimiser parfaitement 4 ou 5 pages que 2000 pages. Oui c’est bien un avantage !

Cela vous donne donc du temps pour créer du contenu de référence. Pour faire simple, le contenu est ce qui attire du monde, donc si vous rédigez ne serait-ce que 2 ou 3 pages avec une qualité énorme, vous allez affecter très positivement votre référencement sur du long terme.

Créez du contenu qui va être la fondation de votre site, contenu pour lequel les gens vont venir sur votre site (parce que oui, il faut donner une raison aux gens de venir sur votre site quand même). Faites de ce contenu votre cheval de bataille.

Et pour cela, il y a une méthode toute bête qu’un SEO américain, Brian Dean appelle la technique du skyscraper.

Cela consiste à récupérer le contenu de vos concurrents et à le rendre encore meilleur qu’il ne l’est. Idéalement, reprenez le contenu qui fait la popularité de votre concurrent.

En revanche je tiens à vous avertir qu’il ne faut surtout pas plagier et copier le contenu. Réappropriez-vous le contenu, rendez le meilleur grâce à vos connaissances dans la thématique et sortez vainqueur face à la concurrence !

Voici une image toute simple qui symbolise la technique :

la technique de Brian Dean pour créer facilement du contenu de qualité

Une fois ce contenu mis en place, c’est la porte ouverte vers les liens, on en parle tout de suite.

Optimiser votre stratégie de lien

Les liens sont les fondements d’internet, c’est ce qui fait communiquer les sites entre eux et qui procure une expérience agréable à votre visiteur. Il ne faudra donc pas la négliger et voici deux points à travailler

Faire des liens internes

Il va être important de lier les articles dont le contenu est proche entre eux pour donner à votre visiteur la meilleure expérience possible. Une page avec un sujet peut ne pas être assez pour parler d’un sujet qui vous tiens à cœur, c’est pour cela que vous pouvez lier des pages qui vont se compléter l’une et l’autre.

Je ne peux que vous recommander de travailler ce qu’on appelle le maillage interne de votre site pour distribuer le « jus de lien », c’est un peu comme distribuer la popularité si on veut. Cela permettra de faire remonter les pages un peu moins connues dans les résultats de recherche.

Trouver des backlinks

Maintenant qu’on a du contenu de référencement, il faut en faire quelque chose et récolter le fruit de son dur labeur ! N’est-ce pas ?

Forcément après avoir créé du contenu, de s’être cassé la tête avec le sujet à aborder, on veut en tirer quelque chose. C’est tout naturel.

Pour cela il falloir trouver des liens qualité depuis des sites à forte autorité, c’est ce qui va vous faire monter dans les résultats de recherche.

Alors je peux comprendre qu’il est difficile de dire qu’on va pouvoir parler de votre petit site sur un autre qui est célèbre mais rassurer-vous, quantité ne va pas de pair avec qualité. Un site célèbre cherche de la qualité. C’est précisément ce qu’on vient de faire avec la technique dont on parlait juste avant.

Comment trouver ces backlinks ?

Pour cela il va falloir directement demander aux sites d’influence de votre thématique. Vous ne demandez pas un backlink à un site très connu qui traite un sujet différent du votre.

Pour cela, il va falloir demander directement grâce à un mail, la bonne vieille méthode.

Le problème c’est que des demandes ils en reçoivent tous les jours et ils sont peut-être lassés des demandes de backlink.

Je vous invite donc à retenir leur attention et ne pas être trop direct. Apportez-leur également une plus-value en proposant du contenu qu’eux même n’ont pas encore sur leur site.

Trouver la section contact du site qui vous intéresse et envoyez-leur un e-mail personnalisé, j’insiste sur le mot personnalisé parce que sinon on verra que vous automatisez vos e-mails juste dans l’espoir d’avoir des backlinks, cela se verra et vous n’aurez rien en retour sauf avec de la chance…

Voici un exemple de mail tout simple que vous pouvez envoyer :Mail type d'une demande de backlink indirect.

 

Vous vous doutez bien que je ne suis absolument pas expert en plateau repas ni même blogueur dans la thématique. N’hésitez pas à vous approprier cet e-mail et bien entendu à l’adapter à votre contexte.

Je veux simplement vous montrer un e-mail qui sert à demander un lien retour. D’ailleurs je ne l’ai même pas demandé pour ne pas être trop intrusif ni être comme tous les sites qui demandent des backlinks dès le premier mail. Il peut s’en suivre une discussion et si jamais votre article l’intéresse, vous pouvez demander dans le deuxième email votre backlink tant attendu.

Ceci est une technique parmi tant d’autres pour obtenir des liens de qualité, cela ne fonctionne pas à tous les coups mais le jeu en vaut la chandelle.

Optimiser le SEO local

Pour ceux qui ont une boutique physique ou simplement un commerce local je vous invite à optimiser ce qu’on appelle le référencement local.

Avant de continuer il est important de bien comprendre ce que c’est. Ce sont les encarts sur la droite des résultats de recherche, ils ressemblent à cela :

encart google my business pour apprendre à référencer un petit site WordPress

Cela permet d’avoir des informations immédiatement sur la recherche que vous faites :

  • Une description
  • Une localisation
  • Un site web
  • Des horaires
  • Un numéro de téléphone
  • L’avis des l’internautes
  • Les horaires d’influence
  • etc.

Selon Google, 88 % des smartphones font des recherches locales, 84 % des utilisateurs de tablettes et ordinateurs font des recherches locales, 40 % des requêtes ont des intentions locales.

Beaucoup de commerces négligent cet optimisation de la visibilité alors qu’un site Web n’est pas obligatoire.

Rendez-vous sur le site de Google my business pour commencer à créer votre fiche. Prenez le temps de lire les recommandations de Google avant de faire votre fiche.

Le SEO local peut vous donner un boost intéressant de trafic. Ne négligez pas cette optimisation.

Conclusion

Le référencement naturel peut paraître compliqué mais au final avec un petit peu d’expérience on se rend compte que ça ne l’est pas tellement. Lorsque l’on commence à avoir la main les résultats se font vite sentir et le chiffre d’affaires derrière augmentent rapidement.

Le SEO est très intéressant selon moi parce que même avec un petit site on peut réussir à avoir de bons résultats dans les moteurs de recherche. C’est juste une question d’imagination, d’implication dans votre contenu et dans son optimisation. Un simple plug-in comme Yoast peut déjà faire une grosse partie du travail.

Osez envoyer des mails pour récupérer ces fameux backlinks, vous n’avez rien à perdre, tout à gagner.

Le SEO ne requiert que du temps à investir pour avoir des résultats. Tout est une question de bon sens.

J’espère que cet article vous aura plu, on se dit à bientôt pour le suivant.

Share This