Je dois vous le rabâcher souvent mais il est important de vous le rappeler : le SEO est la plus grosse source de trafic qu’il peut y avoir, c’est aussi la moins chère.

Mais il y a malgré tout un problème à cela, il faut savoir que le SEO n’est pas sûr à 100 %. Le fait de baser toute sa stratégie d’acquisition de trafic sur le référencement naturel est dangereux.

On a vu des mises à jour comme Panda et Pinguin détruire le trafic de certains sites. Ces sites basaient en effet leur stratégie de référencement sur des pratiques légales mais peu morales aux yeux de Google. De ce fait, certains d’entre eux ont perdu 80 % de leur trafic en provenance du référencement naturel en deux jours.

Nous ne sommes pas à l’abri d’une prochaine mise à jour des moteurs de recherche c’est pourquoi dans ce cas-là, il est nécessaire d’avoir différentes sources de trafic. Comme le dit l’adage : il ne faut pas mettre tous les œufs dans le même panier.

Le SEO change constamment

Lorsqu’un nouveau produit sort, il faut un certain temps aux clients pour s’adapter à l’utilisation de ce dernier. En effet, si celui ci est compliqué, le client doit s’adapter, apprendre un environnement particulier et une fois fait, il trouve des failles (de sécurité par exemple) qu’il décide d’exploiter ou non.

Avec Google c’est la même chose, les gens s’adaptent et en comprennent rapidement le fonctionnement. Ils trouvent des failles, les utilisent et détournent parfois l’algorithme à leur avantage. C’est pourquoi les moteurs de recherche doivent s’adapter constamment à cet apprentissage quotidien des webmasters.

De nos jours, on compte plus de 400 à 500 mises à jour des moteurs de recherche. C’est énorme mais c’est aussi ce qui fait le charme du métier.

Ces derniers temps, Google tend à devenir un moteur de réponse plus qu’un moteur de recherche. Le but de Google est de donner une réponse unique et adaptée à la demande de l’internaute. On peut le voir avec les featured snippets ou bien le Knowledge graph.

Le référenceur doit donc s’adapter aux nouvelles « contraintes » des moteurs en variant constamment ses stratégies et en pratiquant une veille technologique constante.

Il y a quelques années, on venait à taper « restaurant Brest » alors que maintenant on dirait plutôt « Siri, quel est le meilleur restaurant à Brest ? ». Quels sont les changements là-dedans :

  • On utilise le téléphone, c’est plus simple que de devoir retourner chez soi pour faire des recherches
  • Plus pratique, plus simple, la recherche vocale est de plus en plus utilisée (surtout aux US actuellement)
  • La recherche est plus précise puisqu’il y a plus de résultats sur les index de Google et il est possible d’y voir des comparaisons.

Quels seront les changements de demain ? Seul Google le sait.

C’est pour moi un ensemble de raisons qui font qu’une stratégie de SEO ne peut pas rester la même indéfiniment. Il y aura bien évidemment un tronc commun mais ce ne sera pas forcément suffisant pour garantir un emplacement sur le long terme.

En attendant, je vous conseille d’axer votre stratégie de référencement naturel sur le contenu parce que lui aura toujours le même but : satisfaire la recherche de votre internaute, qui est aussi le but ultime de Google.

Que faire si le SEO est dangereux ?

Alors attention, le SEO n’est pas dangereux ! Il faut simplement se méfier des changements et rester en veille constamment. Comme je le disais dans l’introduction, il ne faut pas placer tous ses œufs dans le même panier.

Évidemment il faudra continuer nos efforts en référencement naturel mais il faudra également varier notre source de trafic pour éviter tout problème à l’avenir. Voici quelques idées à mettre en place pour augmenter son trafic et le sécuriser.

Solution 1 : Les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux représentent aujourd’hui un autre moyen pour faire parler de vous. Il y a des millions et même des milliards d’utilisateurs de cet outil dans le monde. C’est donc l’endroit idéal pour y placer de la publicité ciblée. En effet sur le Web, on peut facilement calculer le ROI (Retour sur Investissement), calculer les coûts et revient de chaque campagne. Cela nous aide à anticiper les futures campagnes.

A mon sens, les réseaux sociaux ne sont pas ce qu’il y a de plus attirant pour la vie personnel. Mais du côté professionnel, ces outils peuvent être de fantastiques alliés.

Facebook

Facebook est le réseau social le plus utilisé, avec 1 milliard de personnes connectées tous les jours. Cela peut vous aider dans votre quête du trafic mais attention ! La version gratuite de Facebook permet surtout de fidéliser votre clientèle plus que de générer du trafic.

Pour générer du trafic, il existe Facebook add. Cet outil permet de cibler démographiquement vos prospects pour optimiser vos campagnes et la conversion. Il faut mettre en place une stratégie avant de lancer la moindre campagne sinon vous allez lancer de l’argent par les fenêtres. Le principe est un peu le même qu’avec google adwords : sachez quelles sont vos cibles. De ce fait, la publicité vous sera moins coûteuse.

Twitter et Linked’in

Twitter est excellent pour le B2B, il peut vous aider à toucher des professionnels, tout comme Linked’In. Le fonctionnement reste plus ou moins le même que celui de Facebook : la version gratuite permet de fidéliser et la version payante vous permet d’acquérir du trafic supplémentaire.

Chacun a sa particularité :

  • Twitter va avoir des posts de 140 caractères maximum (et bientôt 280 !). C’est un outil génial pour faire de la veille.
  • Linked’in est un réseau professionnel orienté vers le côté ressources humaines. C’est d’ailleurs la plus grosse base de données RH au monde.

Instagram et Pinterest

Instagram est Pinterest se verront être des outils monstrueux pour les business qui vendent des produits physiques (ex : commerce). Ce réseau peut drainer beaucoup de trafic vers votre site.

Mon avis

Lorsque vous savez utiliser correctement les publicités boostées (Facebook add , Twitter add, Linked’in add etc), vous pouvez mettre en place une machine au ROI de 1€ investi pour 20 € en retour et pourquoi pas bien plus avec de l’experience. Sur du court et moyen terme cela s’avère très efficace.

Selon moi le désavantage des réseaux sociaux est qu’il faut payer constamment pour qu’ils soient réellement efficace. De plus, les publicités engendrées par nos campagnes payantes vont toucher des prospects froids, c’est-à-dire qui ne sont pas forcément des prospects intéressés par vos produits ou services contrairement au SEO où vos prospects font déjà un effort de recherche sur les moteurs.

Solution 2 : La vidéo

YouTube est le deuxième moteur de recherche le plus utilisé au monde après Google. Les résultats trouvés sont sous forme de vidéo et non de texte.

La vidéo est en train de faire un bond dans le commerce et le marketing. C’est un moyen extrêmement simple et peu coûteux d’arriver à drainer du trafic sur votre site. 200€ d’investissement et un peu de temps feront l’affaire !

De plus en plus d’entreprise créent des vidéos pour répondre à des demandes toutes simples sur des produits ou des services.

On peut prendre comme exemple Castorama qui fait des vidéos tutoriels pour apprendre à monter soi-même son parquet.

Correctement utilisée, la vidéo est un moyen fantastique pour attirer des visiteurs sur votre site. Le meilleur moyen s’avère être d’insérer un lien, aussi appelé « call to action » (appel à l’action), à la fin de la vidéo, vers le site ou bien l’entreprise physique avec un résultat à la clé, suite à l’action. Vous incitez ainsi les personnent qui visionnent vos vidéos à consulter une nouvelle vidéo, votre blog, votre site ou pourquoi pas à acquérir un produit que vous commercialisez !

De plus, si vous répondez à beaucoup de questions via vos vidéos, vous allez devenir une référence dans votre thématique. Les gens viendront naturellement vers vous pour avoir des réponses à leurs questions. Résultat : vous captez les clics dans les recherches sur YouTube !

Mon avis

Pour ma part, et certains ont déjà dû le voir, je publie une vidéo par jour en donnant des conseils sur le SEO, le marketing de contenu… J’insère toujours toujours un CTA (Call to Action) à chaque fin de vidéo. Celui-ci ramène vers une page de capture d’email en échange d’une formation d’une heure sur le référencement naturel.

C’est un excellent moyen de ramener des visiteurs sur son site et de les convertir en clients. Beaucoup de web-marketeurs mettent ce genre de stratégies en place pour capter une large audience. À mettre en place très rapidement !

Conclusion

Chacun des outils, plateformes, sites que je montre pour différencier les sources de trafic pour votre site ont un problème en commun : ils peuvent s’arrêter du jour au lendemain.

Alors bien évidemment, il n’y a pas de raison à ce que ces sources viennent à stopper leurs activités comme ça. Mais il faut toujours être préparé au pire :  si ces sources dont votre trafic dépend changent leur business model ou stoppent leur activité de publicité, vous allez ramer pour sortir la tête de l’eau !

Quelle que soit votre activité, il faut avoir une stratégie complète pour ramener des prospects vers vous dont :

  • Une stratégie de SEO bien pensée.
  • Une activité sur les réseaux sociaux selon votre thématique.
  • Des vidéos sur YouTube avec un CTA à la fin de chaque vidéo.

J’espère que cet article vous aura plu et que vous allez pouvoir mettre en place une stratégie concrète pour votre site web.

A bientôt pour un autre article !

 

Share This