Vous avez une quantité d’article qui n’attirent pas de visiteurs ? C’est dommage parce que vous vous êtes sûrement donné beaucoup de mal pour arriver à faire autant d’articles.

Je comprends, cela peut être un peu frustrant.
De plus, ces vieux articles ont peut-être encore un pouvoir intéressant sur vos lecteurs. Certains contenus peuvent être intemporels et ce sont, selon moi, les plus intéressants en termes de trafic.

Selon une étude de Hubspot, 92 % de leurs prospects provenant de leur blog sont issus d’anciens articles.

A côté de cela, on voit qu’ils n’ont que 72 % des vues qui proviennent de leurs anciens articles :

étude de Hubspot sur les anciens articles et la conversion de ces derniers

Avoir un contenu dont on s’occupe peu et qui ramène du trafic continuellement est le saint graal en termes de marketing de contenu. Certains articles sont faits pour durer mais il arrive que malgré cela, ils ne durent pas pour X raisons.

Découvrons ensemble comment faire pour redonner vie à vos articles. Pour cela, je vous propose 3 méthodes qui peuvent être combinées pour plus d’efficacité et qui vous permettront de revenir en force dans les résultats de recherche pour générer du trafic.

Votre contenu correspond-il aux recherches des internautes ?

La première question à se poser si votre contenu n’attire plus de trafic est de savoir si vous répondez bien à une question que se posent votre lecteur.

En effet, si votre article traite des 3 meilleurs façons d’examiner un morceau de viande possiblement périmé, il va falloir donner 3 méthodes différentes pour qu’il puisse déterminer si sa viande se mange encore. Il n’a donc pas besoin d’une astuce pour conserver sa viande plus longtemps par exemple.

Je vous conseille de rester cadré et de donner vos 3 meilleures méthodes pour arriver au résultat le plus facilement possible.

Pour répondre au mieux à votre article,  il faut que :

  • Idéalement, un enfant puisse le faire.
  • Les possibilités de le faire ne demandent pas d’aller chercher du matériel en dehors de chez la personne.
  • S’il y a besoin d’un outil ou d’un produit en particulier, faites-en sorte que ce soit le moins cher possible.

Une fois que vous avez réussi à remanier l’ensemble de vos articles pour qu’il concorde avec ces 3 questions là, vous avez tout gagné. Il y a de fortes chances pour que ce dernier fasse un franc succès.

Insérer des mots clés de longue traine

J’ai tendance à beaucoup en parler dans mes articles et vidéos mais il existe trois types de mots-clés :

  • Les mots clés génériques (aussi appelés mots clés de courte traine), très demandés
  • Les mots clés spécifiques (je ne parle que peu de ces derniers, ils sont confondus avec les mots clés de courte traine), moyennement demandés
  • Les mots clés très spécifiques (aussi appelés mots clés de longue traine), très peu demandés

Les mots clés génériques sont composés de 1 à 2 mots. Ce sont des requêtes assez larges qui peuvent englober plusieurs sujets. Ces thématiques sont beaucoup plus compliquées à viser puisque beaucoup de gens vont essayer de se placer dessus.

Les mots clés spécifiques qui sont composés de 3 mots. Ces mots clés commencent à être plus spécifiques et vont mieux cibler une catégorie recherchée. En effet on commence à trier un peu plus les résultats. Ces mots clés là commencent à être intéressants.

Et ceux qui vont le plus nous intéresser seront les mots clés très spécifiques. Ils sont eux, composés de 4 mots au minimum et vont être beaucoup plus ciblés.

Voici un exemple pour mieux expliquer :

  • “Chaussure de sport” est un mot clé générique.
  • “Chaussure de sport pour femme” est un mot clé spécifique
  • “Chaussure de sport orthopédiques pour femme” est un mot clé très spécifique, ou dit de longue traine.

Le mot clé “chaussure de sport” va englober une quantité de possibilités sur les chaussures tandis que la requête « chaussure de sport orthopédique pour femme » est extrêmement ciblée et les résultats ainsi que la concurrence s’en verront beaucoup plus réduits.

Voici un schéma tout simple qui expliquera le trafic lié aux mots clés :

Un graphique qui explique les mots-clés de longue traine

Une bonne stratégie de mot clé est composée de l’ensemble de ces mots clés. L’idéal est de partir sur 80 % de requêtes très spécifiques. Certes, ces requêtes vous apporteront peu de monde si elles sont isolées, mais si elles ne sont pas isolées et qu’il y a pleins de requêtes très spécifiques que vous visez, vous allez pouvoir attirer beaucoup de monde.

Je ne peux que vous recommander d’avoir une grande quantité de vos articles avec des mots clés de longue traine comme cible.

Modifier vos résultats de recherche pour forcer le clic

Maintenant que vous avez fait les deux étapes précédentes, on a un bon travail de fait. Mais j’ai une question pour vous : Quel est le dernier obstacle entre un visiteur et votre site ? ou plus simplement, qu’est ce qui fait qu’il viendra sur votre site plus qu’un autre ?

La réponse est toute simple : votre résultat de recherche, aussi appelé « snippet ». En voici un exemple tout simple :

 

un résultat efficace du site "trucsdeblogeuse".

Un titre clair qui explique ce dont parle la page et à côté, le titre du site.

Une URL claire qui montre vraiment au visiteur de quoi parle la page.

Pour finir, une meta description qui touche une corde sensible et qui s’adresse à un public en particulier : ceux qui veulent faire un blog.

Voilà un snippet très bien. Maintenant, on se lance dans l’analyse de cette dernière et je vous montre comment faire.

 

Faire des titres puissants et optimisés pour le SEO

Le titre est la première chose qu’on voit. Si vous loupez la chance de donner une bonne première impression, vous allez manquer du trafic. Pour cela, il y a deux choses à faire et à bien comprendre :

Je détaille chacun de ces deux points dans d’autres articles. Mais pour faire au plus simple, je vais faire un résumer de tout ça et vous donner mes conseils :

  • Le nom de votre site, un séparateur et le contenu de la page.
  • 5 à 7 mots descriptifs dont votre mot clé principal
  • Rester entre 30 et 65 caractères (A ne pas dépasser !)
  • Utiliser des verbes tournés vers l’action (ex : boostez, décidez …)
  • Poser une question (utiliser le mot “comment” qui fonctionne très bien)
  • Insérer un chiffre (ex : 7 façons de cuisiner un gâteau au chocolat)
  • Répondre aux attentes des internautes

 

Ces points sont extrêmement importants parce que si vous les respectez, vous viendrez à augmenter votre taux de clic rien qu’avec des titres puissants. Et évidemment, vous allez aussi augmenter vos positions dans les résultats de recherche. Ne les négligez surtout pas.

 

Ecrire une URL optimisée pour le référencement naturel

Cette étape est aussi bien importante pour votre référencement que pour votre crédibilité auprès de l’internaute. En effet si vous avez une adresse comme :

  • http://sigp.ours-polaire.com/pg=22article=26&po/pourquoi%20l%20ours%20vie%20dans%20le%20froid.php

On est d’accord qu’on ne comprend rien et que ce n’est vraiment pas pratique. Ne vaudrait-il pas mieux une URL de ce type :

  • http://ours-polaire.com/milieu-naturel-ours

C’est beaucoup plus intuitif et on comprend plus vite le sujet. En plus de cela, l’URL est courte, et donc beaucoup plus simple à retenir.

Voici mes conseils pour parvenir à faire une URL optimisée pour le référencement naturel et aussi votre lecteur :

  • Bien choisir son nom de domaine.
  • Choisir une bonne extension et un hébergeur adapté.
  • Utiliser le protocole HTTPS si possible.
  • Utiliser ses mots clés dans le chemin d’accès et ne pas utiliser de mots bloquants.
  • Utiliser des répertoires, si possible mais pas plus de 2.
  • Faciliter la lecture de votre URL pour votre lecteur.
  • 3 à 5 mots, et 60 caractères au maximum idéalement.
  • Attentions aux caractères utilisés : caractères spéciaux, accents, majuscule, underscore … sont à bannir.

Ces conseils sont à suivre pour optimiser le mieux possible vos URLs et obtenir le meilleur référencement qui en découle.

Sans oublier que vous allez faciliter l’expérience de votre lecteur ou même futur lecteur.

 

Faire une meta description qui donne envie

Je gardais le meilleur pour la fin… j’ai nommé la balise meta description ! Cette balise est particulière parce qu’elle ne vous aide absolument pas à gagner des places dans les résultats de recherche ou bien… indirectement.

En effet, vous pourrez insérer les mots clés que vous voudrez, cela ne changera pas votre positionnement de manière directe.

La meta description va influer sur votre taux de clic et c’est ce taux qui est important pour votre référencement. En outre, Google prend en compte le comportement de l’internaute et va jouer là-dessus.

Voici mes meilleurs conseils pour optimiser correctement votre meta description :

  • Décrire le contenu de la page
  • Entre 130 et 156 caractères
  • Utiliser des verbes tournés vers l’action
  • Utiliser les bons mots (les mots clés sont important, ils seront mis en gras dans votre description si l’internaute les saisit dans Google)
  • Fournir une solution ou un bénéfice
  • Ne pas les dupliquer

Encore une fois je vous invite à aller lire mon article qui est beaucoup plus complet sur la rédaction de meta description pour les moteurs de recherche.

 

Conclusion

Le contenu ancien qui ne ramène plus de visiteurs n’est qu’une histoire ancienne désormais. Il n’y aura plus besoin de s’inquiéter par la suite.

Si votre contenu est intemporel, vous avez toutes les chances pour qu’il ramène du trafic sur votre site. Au contraire, si vous écrivez sur des faits d’actualités, vous avez beaucoup plus de risques que votre contenu tombe dans les oubliettes et que plus personne ne veuille aller faire un tour dessus.

Pensez réellement à écrire du contenu qui dure dans le temps et qui répondra à une question qu’une personne peut se poser, même dans quelques années.

Cependant, notez que Google aime le frais, c’est-à-dire, les articles qui viennent de paraître. Si votre page reste la même pendant des années, vous allez avoir du mal à garder votre première position. N’hésitez pas de mettre votre contenu à jour.

SI vous suivez mes conseils pour optimiser correctement votre contenu, que vous jouez bien le jeu de Google, il n’y a aucune raison que votre contenu ne fonctionne pas.

J’espère donc que cet article vous plaira,

À bientôt pour le suivant.

Share This