Vous avez du mal à vous positionner sur des requêtes assez généralistes ? C’est normal, il y a beaucoup de concurrence et venir s’insérer sur une page de résultat va prendre du temps. Sur certaines requêtes, il est quasiment impossible de bien se placer.

Rassurez-vous, il y a d’autres moyens d’arriver dans des bonnes positions et de générer du trafic. Il y a cette fameuse longue traîne dont on parle beaucoup en SEO. Mais qu’est-ce que c’est ?

Ce sont simplement des requêtes plus spécifiques, qui comprennent plus de mots. Au lieu de chercher la requête « chaussure », on va chercher la requête « chaussure de sport noires pour homme ».

Voici un graphique qui devrait plus parler :Un graphique qui explique les mots-clés de longue traine

Les mots clés génériques ont beaucoup de recherches mais il est dur de bien se placer dessus. Tandis que les mots clés très spécifiques sont plus simples à atteindre vu qu’il y a moins de concurrence mais ramènent peu de trafic.

C’est la masse de mots clés très spécifique qui vous ramène plus de trafic. C’est pourquoi une bonne stratégie se compose essentiellement de mots clés de longues traînes.

Plus votre requête est précise, plus vous avez de chance de tomber sur ce qu’il vous faut. On peut également observer des taux de conversions plus élevés sur les requêtes plus spécifiques.

Oui, la longue traîne peut vous aider à acquérir plus de trafic sur votre site web. Cela demande donc d’écrire suffisamment de contenu pour avoir une armada de requêtes très spécifiques.

Le problème dans cette histoire, c’est qu’il n’est pas simple de trouver ces mots-clés et de les insérer dans sa page.

Comprendre le but de l’article qu’on écrit

La recherche moderne, de ce qu’est Google à notre époque n’est pas qu’une question de longue traîne comme cible. En effet tout est sur l’intention du chercheur. Pour illustrer cela, si on reprend l’exemple de tout à l’heure, quelqu’un tape sur Google : « chaussures de sport noires pour homme ».

Comment savoir s’il veut acheter des chaussures, simplement comparer ou bien encore se renseigner. Selon cette intention, le résultat que l’internaute attend ne sera pas le même. S’il veut acheter, il faut un site e-commerce. S’il veut comparer, il faudra un site de comparaison. S’il veut simplement des renseignements, un blogueur pourra l’aider avec un avis qu’il aura donné.

Ceci n’est qu’un exemple, le premier qui me passe par la tête mais tout est dans l’intention.

C’est pour cette raison qu’il faut comprendre le but de votre article d’un point de vue marketing. Cela va vous aider à faire un contenu plus optimisé pour ce qu’attend l’internaute. Selon CopyBlogger, il y a 10 objectifs marketings différents.

Voici quelques objectifs pour vous aider à vous situer :

  • Construire une relation de confiance avec vos lecteurs
  • Attirer de nouveaux prospects
  • Montrer les avantages
  • Promouvoir votre produit
  • Attirer des partenaires
  • Fidéliser des clients
  • Construire sa réputation au prêt des moteurs de recherches
  • etc

Bref, des intentions, il peut y en avoir d’autres mais vous devez savoir pourquoi vous écrivez un article.

Travailler son catalogue de mots-clés ciblé n’est pas que bon pour les moteurs de recherches. Cela va plus loin que le SEO et ramener du trafic. En effet, cela convertis plus.

J’ai plus de chances de trouver ce que je veux avec de la longue traine qu’avec de la courte traîne en cherchant sur le site par la suite.

Trouver les mots clés de longue traine

On rentre dans une étape importante du processus, la recherche des ces mots-clés de longues traînes. En effet, ce n’est pas forcément très simple de trouver ces mots clés la puisque des logiciels comme SEMrush ou bien Yooda insight ne vous donnent pas de mots-clés très spécifiques. Cela reste quand même assez généraliste.

J’ai récemment écrit un article sur le blog de Maximilien Labadie, un SEO français, où je donnais 4 méthodes pour trouver des mots-clés de longue traîne pour vos articles. Je vais donc faire un résumé de celle que je préfère. En plus elle est gratuite !

Juste avant cela, je veux vraiment vous conseiller un petit logiciel super intéressant qui va vous suggérer des mots-clés assez spécifiques et analyser votre stratégie de mots clés, j’ai nommé Ranxplorer. L’outil est juste génial, en revanche il est payant mais vraiment pas cher pour le taf qu’il fait.

Pour trouver vos mots-clés gratuitement et avoir une idée de leur potentiel, je vous conseille deux logiciels qui sont disponibles sur le web :

Le but va être d’entrer le mot-clé qui défini le sujet dont vous souhaitez parler et vous aurez toute une liste de requêtes ou bien de questions qui vont s’afficher. N’oubliez pas de définir Google France dans les logiciels, pour ne pas faire de recherche dans une autre langue.

Une fois que c’est fait, vous avez un bouton dans les deux logiciels qui vous permet d’exporter le résultat de votre recherche dans un fichier au format CSV. Pour cela il vous suffit de cliquer sur « Download all » pour Ubersuggest ou bien sur « Download CSV » pour answerthepublic.

Petite astuce : vous pouvez aussi cliquer sur « view as text » dans ubersuggest et copier/coller l’ensemble des mots-clés.

Une fois que c’est fait, il ne vous reste plus qu’à vous rendre sur Google keyword Planner. Cela demande de créer un compte adwords, de donner les informations de sa carte bancaire, de créer une campagne SEA et de ne pas l’activer. Pour ceux qui souhaitent éviter de donner leur numéro de carte bancaire, je vous invite à regarder l’article dont je parle au début de la partie.

Une fois connecté sur l’interface, Il faut cliquer sur « Obtenir des tendances et des données sur le volume de recherche » :

L'outil de plannification des mots clés de Google

Une fois-là, il faut simplement coller sa liste de mots ou bien importer le fichier CSV, régler le bon ciblage et enfin « Obtenir le volume de recherche.

Pour ceux qui ont une campagne active en SEA depuis un moment, vous aurez des résultats précis. Pour les autres, ce ne sera qu’une fourchette des résultats mais cela vous donnera un ordre d’idée.

Pour trouver idéalement vos mots-clés, pensez à regarder une stratégie efficace pour trouver les bons mots-clés.

Écrire son contenu selon le mot-clé de longue traine ciblé

Maintenant que vous avez vos mots-clés, il ne reste plus qu’à écrire ! Pour cela il faut optimiser votre contenu pour être sûr que cette requête attire du monde. Il est important que Google comprenne réellement le sujet de votre page ainsi que les requêtes que vous ciblez.

Pensez également à placer, si vous le pouvez, votre requête de longue traîne dans vos articles. Si vous ne pouvez pas, ce n’est pas grave, c’est le temps qui aidera Google à positionner vos articles sur les requêtes que vous souhaitez. Le mot d’ordre est patience.

Pour optimiser votre contenu, on va principalement travailler sur :

  • Le titre
  • L’URL
  • Les balises Hn (Titre 1, titre 2, titre 3…)

Le titre

Le titre est ce qu’il y a de plus important dans l’optimisation de votre page. En effet, dans les résultats de recherche, si le titre n’accroche pas, Vous n’allez pas attirer le visiteur. C’est certain.

De ce fait, Google à donné une priorité au titre en termes de critère. Plus le lecteur se fait à un élément, plus ce dernier est important en termes de SEO.

Pour optimiser le titre, il va falloir faire un titre accrocheur et puissant qui ne pourra pas laisser de place à l’hésitation du clic pour l’internaute.

Bien sur il faudra qu’il intègre les mots clés ciblés.

L’URL

Pour faire une URL optimisé SEO, il faut qu’elle soit simple à lire, elle se doit d’être parlante et d’éviter d’avoir des caractères parasites (comme #, ?, =…). Elle doit également incorporer les mots-clés cibles et éviter les mots inutiles (comme de, la, les, pour, avec, comment…) que les internautes n’ont pas tendance à taper.

Il faut faire simple.

Par exemple, pour un article que j’ai appelé « comment faire une analyse de backlink », j’ai utilisé « /analyse-backlink/ » à la suite de mon URL racine.

Les balises Titre Hn

Les titres ont toutes leurs importances puisque cela donne le fil directeur de votre article. Cela aide également Google à mieux comprendre de quoi parle votre page, quel est le sujet de votre article.

L’idée est simple : placer votre requête cible dans le titre H1 dans un premier temps. Ensuite, il est nécessaire de mettre des mots en rapport avec ce que vous cible ou encore des synonymes dans votre H2. Pour le H3, c’est la même chose : mettre des mots-clés en rapport avec le H2.

Cela donnera à Google un vocabulaire qui s’articule autour de votre H1.

Conclusion

Souvenez-vous bien que si Google n’est pas gentil avec vous, ce n’est pas lui qu’il faut blâmer. Le moteur de recherche n’a qu’une obsession : être sûr que le chercheur trouve l’information dont il a besoin. Peut importe vos efforts derrière.

Alors donnez aux utilisateurs ce dont ils ont besoin.

Pour cela, variez votre stratégie de mots-clés et ciblez beaucoup de mots clés de longue traîne. Votre trafic ainsi que votre chiffre d’affaires en dépendent.

Sachez que plus vous allez écrire du contenu dont les mots-clés cibles sont très spécifiques, plus vous allez pouvoir attirer du trafic facilement. J’aime comparer les articles à des aimants, ils ont le même rôle en fin de compte : attirer.

Si vous mettez vos aimants parmi beaucoup d’autres aimants qui sont plus puisant, vous n’allez pas attirer. Plus vous en placez intelligemment, plus vous attirez, c’est simple.

Créez du contenu intelligemment et soyez patient.

Si vous ne l’êtes pas, pensez à faire des compagnes de liens sponsorisés sur Google ou bien à faire des annonces « boostés » sur Facebook. Ce n’est pas intéressant sur du long terme mais ça permet toujours d’avoir des visiteurs.

Soyez patients avec Google, si vous ne voyez pas vos résultats immédiatement dans les moteurs de recherches avec la requête que vous souhaitez. Cela arrivera avec le temps.

J’espère que cet article vous plaira, à bientôt pour le suivant.

Share This