C’est lors de mes recherches sur Google que j’ai eu l’idée d’écrire cet article. En voyant le nombre de méta description pas ou peu travaillées, j’ai eu envie d’écrire et vous donner mes meilleurs conseils à ce sujet.

La méta description caractérise une description du contenu d’une page. Elle apparaît dans les résultats des moteurs de recherche. Lorsque vous faites une recherche sur Google, il y a trois choses qui vont importer :

  • Le titre de la page (en bleu)
  • L’URL de celle-ci (en vert)
  • La meta description (en noir)

Ce sont les trois éléments qui composent un résultat de recherche comme vous le verrez ci-dessous :

snippet du site louis maitreau avec meta description optimisée

Dans cet article, on verra ensemble comment insérer une meta description, pourquoi et comment l’optimiser pour augmenter le taux de clic.

Comment ajouter la meta description ?

Pour ajouter la balise méta description, vous avez deux possibilités qui s’offrent à vous, celle de WordPress et celle d’un site fait à la main.

Rajouter sur WordPress :

Pour cela, c’est plutôt simple, il suffit d’utiliser le plugin Yoast.

Een bas de chaque page de rédaction, l’encart de Yoast apparaitra comme suit :

Tableau Yoast pour ajouter une meta description

Il vous suffit de cliquer sur « Modifier l’extrait » puis d’y insérer votre meta description. Vous verrez une barre se remplir en dessous, vous indiquant si elle est trop longue, trop courte ou à la bonne taille. C’est très simple à prendre en main et plutôt bien fait !

Pour ceux qui écrivent de A à Z leur site

C’est très simple, il vous suffit de rajouter la balise meta dans le head de votre code.

<html>

<head>

<title>Titre de la page</title>

<meta name=”description” content=”description de la page” />

</head>

</html>

Pourquoi optimiser la meta description ?

Pour répondre au mieux à cette question, on abordera 4 points importants.

1)     Le contenu d’une méta-description n’a pas d’influence sur le classement.

En 2007 et 2009, Google disait dans son blog pour webmaster que le contenu des balises meta description n’influence pas les algorithmes des moteurs de recherche pour le placement. Ce qui signifie que, même si votre balise n’est pas optimisée d’un point de vue mot-clé, ce n’est pas grave, il n’y aura pas d’impact “réel”.

Est-il cependant pertinent de parler d’un sujet sans le citer ?

Sachez que pour une question de cohérence, Yoast recommande lui-même d’insérer le mot clé visé dans la meta description. Google lui aussi va mettre en gras le mot clé à l’intérieur de la meta description que le visiteur a tapé.

2) Le comportement de l’utilisateur est pris en compte dans l’algorithme de recherche.

Il y a des centaines de critères qui sont pris en compte dans l’algorithme de positionnement et certains dépendent du comportement de l’internaute :

  • La géolocalisation : en effet Google ne donnera pas la même météo à une personne qui se situe à Brest et à une autre qui se situe à Nice (Je vous assure qu’il fait beau en Bretagne, des fois …)
  • Les cookies : les cookies sont des fichiers qui contiennent l’historique de votre navigation. C’est une explication grossière mais cela permet de mieux comprendre. SI vous cliquez 15 fois sur un résultat de recherche, celui-ci va remonter automatiquement dans les SERPs (Search Engine Result Page).

Google fait cela pour améliorer votre expérience et vous fournir les résultats les plus adaptés à ce que vous voulez.

3) Le taux de clics fait partie du processus de classement.

Selon un article paru sur le blog de Moz, Le taux de clic a un impact sur les résultats comme le montre ce graphique où on compare le CTR (Click Throug Rate), Le taux de clic avec la position dans les résultats de recherche :

graphique de WordStream provennant de Moz pour montrer le lien entre CTR et position dans les serp

On pourrait se dire que c’est normal et que les positions font que le taux de clic est plus élevé et non pas que le taux de clic est ce qui a permis à la page d’arriver dans les meilleures positions.

Le journal du web a fait une interview de 4 SEO français connus qui donnent leur avis sur l’influence du CTR sur les positions. Les 4 viennent à valider l’influence du comportement de l’internaute dans les SERPs.

4) La méta-description, caractéristique importante pour améliorer le taux de clics

Google prend le taux de clic en compte. Plus les internautes cliquent sur nos résultats de recherche, mieux on se place. Qu’est-ce qu’il nous reste à faire ? À bien référencer son site mais surtout faire des résultats de recherche qui ne laissent plus le choix de cliquer !

Comme je le disais en début d’article, un résultat de recherche est composé d’un titre, d’une URL et de la meta description. Il va donc falloir avoir les meilleures optimisations possibles.

Pour cela, je vous invite dans un premier temps à consulter mes articles sur comment faire un titre de page et aussi comment faire une URL pour donner envie aux visiteurs.

Pour la Meta description, il va falloir en faire une superbe car c’est presque l’élément le plus important des 3. En effet elle prend entre 2 et 3 lignes et c’est, de ce fait, ce qui prend le plus de place et aussi ce qui donne le plus d’informations.

Ce qui m’amène à vous donner mes 7 conseils pour faire les meilleures meta description.

Écrire une description parfaite

Décrivez le contenu de la page

Comme son nom l’indique, elle a pour rôle de décrire le contenu de la page pour que le lecteur puisse l’appréhender au mieux. Si le lecteur, en accédant à la page, ne trouve pas le contenu décrit dans la meta description, il est fort probable qu’il revienne en arrière et n’aille pas au bout de l’article.

Entre 130 et 156 caractères

Assurez-vous d’avoir une description qui ne soit pas trop longue. Au-dessus de 160 caractères, vous pouvez être sûr que Google va tronquer votre description et ajouter un « … » juste après la césure.

Également,il ne faut pas la faire trop courte. Ce serait dommage de ne pas profiter de cette espace pour donner un maximum d’informations. Elle est passée récemment à 320 caractères, courant 2017, elle était à 156 maximum, selon Yoast.

Début mai 2018, elle est repassée à 156 caractères. À la seule différence que Google à moins tendance à l’afficher et à prendre du contenu au sein de la page.

Utiliser des verbes tournés vers l’action

Utilisez des verbes qui vont êtes tournés vers l’action pour pousser le lecteur à lire votre page. Quand on y pense bien, les descriptions sont faites dans ce but : elle doit dire ce que le lecteur aura en plus après avoir lu la page. Commencer une phrase avec « Découvrez », « Apprenez », « trouvez » ou même pourquoi pas « imaginez ». Intégrez le lecteur aux idées. Les possibilités sont multiples, soyez imaginatifs.

Utiliser les bons mots

Au début de cet article, j’abordais le fait que les mots clés n’avaient pas d’impact sur la position de vos pages dans les moteurs de recherche. Même si les moteurs n’y font pas attention, les lecteurs, eux, y prêtent attention. Ils veulent être sûr que vous allez bien aborder le sujet qu’ils cherchent et le fait d’écrire le mot en question va les rassurer. Encore plus quand on sait que ce mot-clé est mis en gras.

Fournissez une solution ou un bénéfice

Dites au lecteur ce qu’il veut et pour ça, il faut donner une solution à un problème bien particulier lié au mot-clé ou alors les bénéfices qu’il a à lire l’article en question. Un lecteur recherche deux choses :

  • Une réponse à sa question, à son problème ou un avantage / bénéfice à lire le contenu qu’il cherche.
  • Une réponse rapide et donc ne pas avoir à faire 36 résultats sur la page avant de trouver la réponse à son problème.

Si vous donnez l’assurance au lecteur d’avoir ce qu’il veut et que vous rendez la description attirante, il y a plus de chance qu’il clique.

Ne pas les dupliquer

Tout comme le reste de votre contenu, il ne faut pas dupliquer les descriptions. Si vous le faites, vous vous exposez à une pénalité de la part des moteurs de recherche.

Que pensera l’internaute qui voit plusieurs résultats de recherche avec plusieurs fois la même description ? Il se dira simplement que « ce site-là ne prend pas le temps d’optimiser la description. Il ne prendra donc pas le temps de bien répondre à mes interrogations ». Peu de chance que ce dernier sorte sa carte bleue.

Des exemples de meta descriptions

 

Pour la requête PC portable :

  • Voici un premier exemple d’une description bien tournée. Elle décrit la page sur laquelle on atterrit mais semble trop longue puisqu’on peut voir les « … ». L’URL et le titre sont propres, beau travail SEO ici.Snippet de materiel.net avec une meta description optimisée
  • Un second exemple d’une description absolument pas optimisé puisqu’on tombe sur une liste de produits et non pas une fiche article. On peut dire que le titre n’est pas mauvais contrairement au reste. Il y a du travail à faire d’un point de vue SEO ici. Il y a de fortes chances que la description ai été prise automatiquement par Google.Snippet de E.Leclerc avec une meta description non optimisée

Conclusion

La meta description n’est certainement pas un élément à négliger même si elle n’est pas un critère de positionnement dans les résultats de recherche des moteurs. En effet, c’est le dernier rempart entre un prospect supplémentaire et votre site. C’est grâce à elle que les visites sur votre site vont augmenter ou non.

Désormais, vous savez que méta description rime avec taux de clic. A vous de jouer !

J’espère que cet article vous a plu.

À bientôt pour le suivant.

Share This