Pour beaucoup de gens, une page optimisée SEO se tient aux mots-clés aux bons endroits. On écrit un article, on le publie et on recommence, c’est très simple !

Mais il n’y a pas que cela ! En effet, le maillage interne du site a un rôle à jouer dans votre SEO. Et ce genre de pratique, ça s’organise avant de créer des articles.

On n’a pas l’impression que cela amènera des résultats et ça a l’air assez énervant comme ça, à première vue.

Je vous l’accorde, ça n’a pas l’air sexy à mettre en place mais avec la bonne organisation, je vous assure que ce n’est pas si compliqué !

Mettre en place un bon linking interne peut augmenter vos visiteurs organiques, réduire le taux de rebond, les visiteurs passent plus de temps sur le site et regardent plus de pages sur le site ! Que de bons signaux pour Google.

Qu’est-ce que le maillage interne

Cela consiste à lier des pages les unes entre les autres mais idéalement de manière réfléchie et ordonnée. Il ne sera pas utile que chaque page de votre site fasse un lien vers toutes les pages.

Pour faire un lien, voici comment on procède en HTML :

<a href= «https://www.mon-domaine.fr/la-page-interessante/”>Cette page est intéressante</a>

Dans cette ligne on retrouve :

Toute balise de lien se compose de cette façon. Il est possible de rajouter d’autres attributs mais c’est facultatif.

C’est grâce à ce maillage qu’on peut travailler une architecture de site. Voici un schéma d’architecture par exemple :

Un exemple d'architecture obtenu grâce au maillage interne

Cela représente un blog avec différentes rubriques et chaque flèche correspond à un lien interne.

Le maillage interne permet de réaliser l’architecture que l’on souhaite. Il existe des architectures en silos et en cocon sémantique pour valoriser une page qui cible un mot-clé.

Voici un exemple de silo :

Une architecture en silo obtenue grâce à un bon maillage interne

Vous en avez probablement déjà entendu parler. Il y a beaucoup de débat pour savoir si ces architectures sont efficaces et si elles ne sont pas contraignantes.

Quand on n’est pas un pro de l’architecture, il peut être compliqué de mettre ces schémas en place et d’en tirer un maximum de profits. Il y a des façons bien plus simples de tirer avantage de votre maillage.

Pour agir plus efficacement, on va d’abord comprendre son intérêt.

Pourquoi est-ce que le maillage interne est important

Le maillage interne est une optimisation assez simple à mettre en place, elle peut prendre du temps en revanche.

Ce qui est bien avec le maillage interne, c’est que vous aurez des bonus non négligeables sur votre référencement !

Voici plusieurs raisons pour lesquels le maillage interne vous aidera :

Les liens internes améliorent l’indexation du site web

Pour indexer les pages de votre site, Google a des robots qui arrivent sur votre page d’accueil et suit tous les liens qui s’y trouve. Chaque page trouvée est rajoutée à son index.

Plus votre maillage interne est bien organisé, plus il est facile de trouver vos pages et notamment les nouvelles !

Google a des millions de page, voire des milliards à crawler (visiter et analyser) chaque jour ! C’est un travail faramineux pour lui. Il parait évident que plus vous lui facilitez la tâche, mieux il vous le rendra. Si vous liez vos pages entre elles, le crawl des pages se fera beaucoup plus vite.

Les liens internes diffusent le jus aux autres pages du site

Le jus de lien correspond à la puissance donnée par une page lorsque cette dernière fait un lien vers une autre page. Par contre, le jus se répartit équitablement entre tous les liens sur la page.

Plus il y a de lien, moins il y a de jus distribué. C’est comme un jus de fruit que vous devez diviser selon le nombre de verre :

Un schéma qui explique le jus de lien

Il y a une petite exception pour les liens en nofollow, leur verre est là mais c’est comme si le jus était mis à côté du verre.

Lorsqu’un lien est fait vers la page d’accueil, celle-ci va répartir le jus sur les pages profondes du site. Un peu comme le ferait une fontaine de champagne.

Plus votre maillage interne est efficace, meilleur seront les résultats dans les SERPs.

C’est la façon simple d’expliquer le principe du jus de lien mais c’est beaucoup plus complexe avec Google et ses algorithmes.

Les liens internes augmentent le potentiel des pages profondes à recevoir des backlinks

Si vous jetez un œil à la Google Search console et que vous regardez les liens internes, la page d’accueil est souvent celle qui reçoit le plus de liens.

Le maillage interne du site louismaitreau.fr

Et lorsque vous regardez le nombre de backlink sur la page d’accueil par rapport aux pages profondes, on se retrouve avec environ 80 % de lien vers la page d’accueil et 20 % vers les pages plus profondes.

Ce n’est pas un bon point pour le référencement, c’est une sur optimisation. Vu que vous avez plus de pages profondes que de pages d’accueil, les statistiques devraient être inversées. 80 % pour vos pages profondes et 20% pour la page d’accueil.

Mais je vous rassure, c’est souvent le cas et Google le sait. À vous de faire ce qu’il faut pour que votre page d’accueil ait moins de lien que l’ensemble de vos pages profondes.

Mais revenons-en aux liens internes.

Beaucoup de sites font des liens vers les réseaux sociaux dans l’ensemble de leurs pages, tout comme pour les pages contact, à propos, mentions légales, CGV… Quel intérêt pour votre site ? Est-ce que les gens vont chercher ces pages là sur Google ?

Vous vous doutez que les réponses sont plutôt négatives.

En revanche, si vous créez un maillage interne qui n’oublie pas de pages et viennent à se lier de manière intelligente entre elles, vous allez booster la répartition du jus de lien entre vos pages !

Regarder cette image :

La distribution des liens et du jus au sein d'un site

Au-dessus se trouve le sommet de l’architecture, donc la page d’accueil et en bas les pages profondes du site, donc des articles de blog par exemple.

Grace au bon maillage interne vous augmentez la facilité d’accès aux pages et donc à la création de lien. Mieux les liens sont faits, mieux le jus est distribué.

Le jus est important pour Google oui, mais aussi pour montrer l’importance de vos pages aux visiteurs. Cela augmente les chances de créations de liens.

Les liens internes et les bonnes ancres ajoutent de la valeur au contenu

Faire un lien vers une page avec du code HTML est plutôt simple en soi. Comme vu au début de l’article, il suffit d’utiliser les balises <a>, l’attribut href, une URL et une ancre de lien.

Une ancre vide apporte de la valeur à la page qui est liée, c’est déjà une bonne chose. Mais la valeur du lien est encore plus forte si vous utilisez des ancres optimisées pour le référencement.

Idéalement, cette ancre doit être en relation avec le contenu vers lequel vous faites un lien.  Mais ne faites pas toujours la même ancre, cela serait mal vu par Google. Variez vos ancres.

Les liens internes mettent à jour d’anciens contenus

Tenir un blog veut également dire donner du contenu frais régulièrement. Pendant ce temps, le contenu un peu plus ancien tombe dans les oubliettes du web.

En publiant du nouveau contenu, il peut être intéressant de raviver la flamme de certains articles oubliés.

Pour cela, n’hésitez pas à faire des liens vers ces pages. Au moment où Google va venir crawler ces pages, il retournera faire un tour sur une page qu’il a peut-être oublié.

Cela peut même augmenter les positions d’une page dans les moteurs de recherche.

Les liens internes ajoutent de l’intérêt pour les utilisateurs

Comme je le dis souvent dans mes articles, le SEO n’est pas fait seulement pour faire plaisir à Google, c’est aussi pour faire plaisir au visiteur.

En optimisant votre site pour les moteurs, vous vous assurez également que le visiteur aime d’avantage votre site.

Le maillage interne est bien une façon d’améliorer ses résultats de recherches mais aussi une façon de délivrer de la valeur à un visiteur. Cela lui permet d’aller plus en profondeur dans ses recherches.

Si vous faites des recherches sur un sujet et que vous obtenez une partie de ce que vous cherchez, les liens vers d’autres pages du site peuvent combler vos désirs.

En renseignant efficacement votre visiteur vous venez à augmenter la confiance qu’il vous accorde. C’est une étape d’un tunnel de vente, cela peut donc déboucher sur un achat de sa part.

Pour faire un bon maillage interne, il faut …

Voici un résumé des principes à comprendre, à garder en tête et à appliquer régulièrement.

Mais cela demande d’avoir un minimum de contenu sur son site : quelques pages et articles feront l’affaire.

Allez ! Voici 6 points dont il faut tenir compte :

Créer beaucoup de contenu

la citation de Bill Gates : Content is king

Pour vous assurer un maillage interne efficace, il faut du contenu à lier. Plus vous en avez, plus vous pouvez créer de la diversité dans vos liens.

Je vous conseille donc d’écrire du contenu de qualité régulièrement pour vous assurer d’avoir une liste de choix mais également pour faire vivre votre site. L’un ne va pas sans l’autre.

Vous pouvez tout à fait choisir de faire des silos et des cocons sémantiques comme je le disais un peu au-dessus. Ces derniers reposent sur une stratégie de contenu bien travaillée et une organisation très complexe.

Au final, l’utilisateur sera cantonné dans un silo ou un cocon et ne pourra pas changer de sujet ou bien difficilement s’il en a l’envie. D’un point de vue expérience utilisateur, ce n’est pas le top !

Sinon, vous pouvez également vous assurez de donner la meilleure expérience à votre visiteur en lui proposant un article de qualité. Celui-ci redirige vers des pages qui vont compléter le sujet que vous traitez.

Les cocons sont un peu comme chez Ikéa où la visite est forcée sauf que sur le web, vous pouvez quitter le site à tout moment. La loi de la concurrence !

Le contenu est roi, écrivez du contenu pour satisfaire vos lecteurs.

Lier du contenu « profond »

Les liens qui fonctionnent le mieux à l’intérieur d’un site sont ceux à travers les pages profondes. Cela veut dire quoi ? les liens entre deux articles auront un poids plus fort.

Cela permet de créer une structure de lien profonde dans le site.

Pourquoi faire des liens vers les pages « contact », « à propos », votre page d’accueil voire les mentions légales ? Si vous avez déjà placé ces liens dans votre menu navigationnel, votre structure de lien est déjà bien travaillée.

Il n’est pas nécessaire de faire des liens vers ces pages.

En revanche, il peut être intéressant de faire un lien vers une page de service particulière, une page de capture d’email ou même une page de vente si le contexte s’y prête bien.

Les liens entre pages profondes, notamment celles entre articles de blog par exemple, sont ceux qui fonctionnent le mieux !

Utiliser des liens pertinents

Travailler le maillage interne de votre site est une question de logique. Ça n’a rien de bien complexe mais il faut comprendre qu’un lien doit être placé pour une raison bien précise.

On ne place pas un lien juste pour dire qu’on en a mis un, juste pour le SEO.

Imaginons un gros site qui aborde différent sujet. Est-ce qu’il y a une raison de lier un article sur les spaghettis avec un autre sur la mécanique automobile ?

À première vue non. Il n’y a aucun rapport entre ces deux sujets. Placer ce lien serait comme un cheveu sur la soupe au sein de l’article… gênant !

En revanche, si je lie une page sur les spaghettis avec une autre sur la cuisson des pâtes, alors là il y a un intérêt pour le lecteur/ Cela lui permet d’avoir des informations sur la cuisson de son aliment.

Il faut toujours s’assurer de fournir des liens vers des pages qui vont appuyer les propos tenus ou bien les compléter.

À noter : on pourrait faire un lien depuis l’article sur les spaghettis vers la mécanique automobile dans un cas particulier. L’article sur le plat italien parle d’une technique de cuisine particulière qui ressemble de prêt à ce que raconte l’article de mécanique. C’est farfelu mais possible !

Utiliser des lien dofollow

En parlant de jus de lien précédemment, j’expliquais qu’un lien en NoFollow ne transmettait pas de jus. Cela fonctionne aussi bien pour les backlinks que pour les liens internes.

Automatiquement un lien est en DoFollow, c’est-à-dire que les moteurs de recherche vont suivre le lien. Il convient de ne pas placer de mention no follow dans vos liens internes.

Cela enlèverait la valeur du lien créé. La pratique de NoFollow est à utiliser lorsqu’on ne veut rien avoir à faire avec la page liée.

Ne modifiez pas vos liens et ne placez pas la mention rel= « nofollow ».

Quel nombre de liens interne par page / article ?

Il est compliqué de répondre simplement à cette question parce que cela dépend dans un premier temps de la longueur du contenu.

Selon Peter J. Meyers de Moz, il faut garder un nombre de lien raisonnable, ce qui correspond à moins de 100 sur une page.

Pour ma part je rédige des articles de 1500 mots minimum jusqu’à 10.000 parfois.  Il est évident que je ne vais pas mettre le même nombre de liens interne dans des articles dont le contenu est différent.

Ce que je vous conseille, c’est de faire au minimum 4 liens interne par page. Cela permet d’établir une structure forte dans votre site.

On peut dire qu’un lien interne tous les 300 mots est raisonnable.

Mais attention, ces chiffres ne sont que des estimations, il n’y a que peu de certitudes avec le référencement naturel.

Ouvrir ses liens dans une nouvelle fenêtre

Ne vous est-il jamais arrivé de naviguer sur un site, cliquer sur un lien et vous rendre compte qu’à force de naviguer, vous avez perdu la page qui vous plaisait ?
Cela vous oblige à faire des retours en arrière jusqu’à trouver la page…

Il est tout à fait possible de régler votre CMS pour qu’un lien s’ouvre dans un nouvel onglet du navigateur. Cela permet de garder la page d’origine.

En html, il suffit de d’ajouter l’attribut «target» dans la balise <a>, comme ceci :

<a href= «https://www.exemple.fr/mon-lien/” Target=«_blank»>mon ancre de lien super cool</a>

Si jamais, ce sont des liens sortants, cela vous permet de garder le visiteur sur votre page.

Plutôt pratique n’est-ce pas ?

Éviter les footers avec pleins de liens site-wide

Une pratique que je vois souvent sur beaucoup de sites sont les footers (ou pieds de pages) avec une grosse quantité de lien dedans.

Voici par exemple le footer de Cdiscount :

un footer rempli de lien sitewide.

Cela reste encore raisonnable mais la puissance des liens commence à être bien distillée.

Le problème principal est la multiplication de ces liens disponibles sur chaque page de votre site, puisqu’ils sont dans le footer. Vous diluez le fameux jus de lien mais multipliez le caractère spammy de votre site.

Mais que faut-il faire de ces liens sitewide ?

Commencez par vous poser les bonnes questions :

  • N’y a-t-il pas déjà des liens qui se font vers cette page ? Si oui, ce lien n’est pas utile
  • Le lien ne peut-il être placé en dehors du footer ?
  • Pour résumer, il faut se demander : Est-ce que ce lien est indispensable ?

Si un lien dans votre footer n’est pas indispensable, enlevez-le !

Pour ma part, je fais en sorte que mon footer soit le plus léger possible. Vous trouverez des mentions légales et conditions générales de ventes, rien de plus. Mes liens importants sont dans le menu ou bien dans la sidebar.

Conclusion

Le maillage interne de votre site n’est pas une tâche très compliquée. Cette tâche devient logique et naturelle à force.

Mettre en place une architecture en silo ou bien en cocon demande beaucoup plus de préparation en amont. C’est une tâche bien plus complexe qu’un simple maillage interne.

Commencez à optimiser vos contenus et à les lier entre eux. Vous verrez que vos pages vont grimper dans les résultats de recherches.

Un peu d’effort pour plus de trafic sur son site, ça vaut le coup non ?

N’oubliez pas de :

  • Écrire du contenu régulièrement
  • Faire 4 liens internes, voir plus
  • Contextualiser vos liens grâce à des ancres
  • Faire des liens vers vos pages profondes
  • Faire des liens vers des pages qui ont des rapports avec la thématique abordée.

Rien que ces points vous feront évoluer dans les SERPs.

Bon courage

Share This