Il y a une part du référencement qui est moins maitrisable que le netlinking et l’optimisation du contenu de votre page. Je parle du comportement des internautes sur les moteurs de recherche.

Je ne dis pas que ce n’est pas maîtrisable, du moins, c’est indirect. En effet, on peut toujours travailler son contenu pour qu’il soit le plus attrayant du monde. Mais si celui-ci n’intéresse pas le lecteur, il ne restera pas sur le site.

Les balises Meta description, les mots clés ou encore l’URL restent très importantes, elles forment ce qu’on appelle le « snippet », ou l’extrait qui permet de mieux comprendre de quoi parle la page sur laquelle on s’apprête à se rendre.

Le mot-clé ne doit pas être interprété seul. Il ne faut pas en choisir un juste parce qu’il y a beaucoup de recherche. On doit le choisir en prenant compte de l’intention de recherche qui est derrière.

Dans une stratégie de marketing de contenu, on cherche à créer un maximum de texte pour attirer les visiteurs grâce à un maximum de mots-clés sur lesquels on se positionne. Mais il ne faut pas oublier la qualité de votre contenu, c’est primordial puisque c’est également lié à l’intention de recherche.

La qualité de votre contenu fera que votre lecteur restera ou pas. Et s’il ne reste pas, on va voir que ce n’est pas une bonne chose puisqu’il ne prolongera pas son expérience sur le site. De plus, cela peut rendre vos statistiques mauvaises.

L’évolution des moteurs de recherches ont fait qu’ils se sont de plus en plus tournés vers l’utilisateur et ce qu’il souhaitait. Quoi de plus logique vu que c’est pour lui que ce service est mis en place. Plus l’utilisateur fait de recherche, plus il s’est accommodé et plus il sait comment chercher. Ce qui peut expliquer pourquoi un mot-clé est plus recherché qu’un autre.

Les moteurs de recherche collectent et interprètent vos requêtes

Une analogie imagé sur la façon dont google récupere les données

Google possède une base de données gigantesque dans laquelle il stock l’ensemble des informations trouvés par ses robots sur le web, aussi appelés bot ou spider. Le classement ainsi que le travail de ces robots sont décrits par une quantité incroyable d’algorithme qui sont constamment travaillés et mis à jour. On parle de 3 à 4 mises à jour quotidiennement, c’est un travail énorme.

Ces algorithmes servent tout simplement à classer les pages des sites web pour sortir les meilleurs résultats selon la requête de l’internaute.

Ce qui est fou dans cela, c’est que la pertinence des requêtes y est très bonne. Trouvez-vous beaucoup de requêtes qui restent sans réponse ? Je n’en trouve pas beaucoup pour ma part.

Comment fonctionne une requête ?

Lorsqu’un mot est tapé dans le moteur de recherche, Google commence d’abord par analyser la requête.

Le moteur de recherche s’occupe de comprendre l’intention de la recherche. C’est-à-dire qu’il va plus loin que le sens littéral, il essaye vraiment de comprendre la requête comme l’internaute le pense.

Enfin, il vérifie les différentes façons d’écrire le mot, des synonymes pour mieux comprendre le sujet.

Pour une requête comme « recette tarte citron meringuée », le moteur comprendra que cela se réfère au domaine de la cuisine. Le fait de comprendre la thématique de la recherche permet de mieux comprendre l’attente de l’internaute.

À la suite de cela, on reçoit une grosse quantité de résultat, par millions selon les requêtes. Les résultats ne se font pas attendre longtemps, en effet, c’est généralement moins d’une seconde d’attente.

Un classement établi selon la pertinence la qualité et la fraicheur du contenu

Dans 91 % des cas, on ne dépasse pas la première page de résultat de recherche parce qu’on trouve ce que l’on cherche dans les 10 premiers résultats. Ce qui donne une pertinence très forte au moteur de recherche.

Pour classer une page, Google regarde 3 points importants :

Les pilliers du référencement

Ce que Google cherche à avoir par-dessus tout, c’est un résultat qui se situe à l’intersection des 3 critères. En sachant que Google doit trouver les bonnes pages dans plus de 30 billions de pages qui sont contenus dans les indexs.

C’est grâce à ces critères là que le moteur de recherche vient à donner un résultat à la hauteur des espérances de l’internaute.

Comprendre la pertinence du classement

Un mot peut avoir plusieurs significations et Google doit bien comprendre de quoi vous parlez. Par exemple si vous utilisez le mot clé « souris », il n’est pas aisé de savoir quelle signification vous pensez. Est-ce l’animal, La souris d’ordinateur ou encore la viande d’agneau ?

Dans notre exemple, une « souris » à plus de probabilité d’être l’animal.

resultat complementaire sur la recherche "souris"

Mais Google propose également la recherche pour la souris informatique, au cas où vous ne cherchiez pas d’informations sur la souris.

Ce qui fera que votre contenu est compris comme l’animal ou bien le périphérique informatique est simplement le vocabulaire utilisé autour du mot « souris ».

Le comportement web affecte les classements de recherche

Votre lecteur participe au positionnement de votre site, c’est d’ailleurs pour lui que vous créer du contenu. SI le contenu ne lui plait pas, il y a très peu de chances qu’il revienne et google prend cela en compte. C’est pourquoi, il est très important d’avoir une stratégie de marketing de contenu rodée.

Un lecteur qui trouve votre site par les moteurs de recherches doit être accroché en lisant votre titre et votre meta description, c’est la base de l’attraction du trafic. Une fois cette étape passée, vous devez résoudre un problème sinon, l’utilisateur ne verra aucun intérêt à rester sur le site.

Vous pouvez avoir le plus beau site au monde mais tant que vous n’avez aucun contenu de valeur, vous ne capterez pas l’attention de vos visiteurs.

Privilégiez le contenu à la beauté du site, c’est primordial.

On va donc regarder les différents critères qui impactent sur votre site

Le taux de clic dans les SERPs

Le taux de clic, aussi appelé CTR pour Click Through rate, est un facteur important dans le positionnement des résultats de recherche. Si demain, tout le monde venait à cliquer sur votre résultat de recherche, vous pouvez être sûr que celui-ci va passer au-dessus de la concurrence.

Le taux de clic dans une page se calcule par le nombre de clic divisé par le nombre d’impressions du résultat. On obtient une valeur comprise entre 0 et 1. Si on souhaite avoir un pourcentage, il suffit de multiplier par 100.

Formule pour le taux de clic

Mais pourquoi est-il important ?

Simplement parce qu’un clic signifie un vote dans les SERPs. Qui de mieux que les utilisateurs pour aider Google à classer les résultats de cherche ?

Celle qui est classée en première position est souvent celle qui a également le plus haut taux de clic :

Le taux de clic dans les Serps

Finalement, plus votre taux de clic est élevé et que l’internaute passe du temps sur la page plus Google a de chance de déduire que votre page est LA page à mettre en première position. Cela donne un plus au mot clé en particulier et non au site web complet.

La navigation et le temps passé sur le site

Google prend en compte deux types de pages : les pages d’atterrissages et les pages de sorties. En effet, les pages d’atterrissages sont les pages sur lesquels les visiteurs arrivent, le plus souvent via les moteurs de recherche.

Les pages de sorties sont les pages où les visiteurs viennent à quitter votre site.

Les pages d’atterrissages et de sortie pour calculer le temps passé sur le site

Pour découvrir les pages de votre site qui sont celles qui attirent du trafic, il suffit de se rendre sur Google Analytics et d’aller dans : Comportement > Contenu du site > Pages de destination.

Plus vous avez de pages sur lesquels atterrissent les internautes, meilleur sera le positionnement de vos résultats de recherche.

Ces pages vous donnent également un aperçu des pages à utiliser pour Google Adwords par exemple.

Page de sortie

Pour découvrir les pages de sorties de votre site, il faut aller dans Comportement > contenu du site > page de sortie

Il est utile de bien analyser ces pages pour un site e-commerce par exemple. Cela permet de voir où se situe l’abandon dans le tunnel de vente.

Le temps passé sur le site

Ces deux informations permettent également de savoir combien de temps un utilisateur passe sur votre site. Plus il passe du temps, plus votre référencement en sera gratifié. C’est un facteur important aux yeux de Google.

 

Le pogosticking : comportement de l’utilisateur sur les SERPs

Google veut que l’utilisateur soit satisfait sans avoir à chercher jusqu’à la 64 ème page. Idéalement, c’est la première page, le premier résultat.

La meilleure expérience est celle qui est la plus rapide sur Google. L’utilisateur n’a pas le temps d’attendre, il doit avoir ce qu’il veut rapidement. Il n’est pas patient.

S’il n’est pas content du premier résultat, il va cliquer sur le bouton de retour et continuer sa recherche. Le fait de revenir en arrière est ce qu’on appelle le pogo-sticking.

Un homme sur un pogostick

C’est un critère également pris en compte par Google à ne pas négliger.

Le navigateur

Le navigateur joue un rôle important dans la façon dont apparait les résultats de recherche. En effet, ce dernier fourni des données importantes à Google qu’il prend en compte pour modifier les résultats.

Note : que vous soyez sur Safari, Chrome ou bien Firefox, les résultats ne changeront pas.

Votre historique

C’est ce qui modifie énormément votre résultat de recherche. Si vous avez l’habitude de visiter une page, Google a plus de chances de vous proposer cette dernière lorsque vous faites une recherche en relation avec cette dernière.

Voici un exemple tout simple :

résultats de recherche avec l'historique

Pensez à utiliser le mode navigation privée de votre navigateur pour voir les SERPs comme tout le monde.

Votre géolocalisation

Votre emplacement change et les résultats avec. Si vous êtes à Paris et que vous tapez « restaurant », vous n’aurez pas les mêmes résultats que si vous êtes à Lyon.

Google vous donne des résultats qui correspondent au mieux à votre requête. Quel serait l’intérêt pour lui de vous donner des résultats de Lyon si vous êtes à Paris ? Evidemment, cela dépend du contexte mais si vous souhaitez trouver un restaurant dans une autre ville, il faudra préciser la ville à côté.

Pour détourner cela, vous pouvez utiliser un VPN, cela vous localisera à un autre endroit.

Tirer avantage de ces critères et maintenir ses positions

Maintenant qu’on connait les principaux facteurs liés au comportement de l’utilisateur, il faut maintenant en tirer avantage et s’assurer que les visiteurs viennent améliorer le référencement par leur comportement. Voici deux gros points sur lesquels on va s’attarder.

Améliorer son taux de clic

L’un des plus grands critères pour ce qui est du comportement, il est donc à privilégier.

Étape 1 : identifier les pages avec un faible CTR

Pour cela, il faut se rendre dans la Google Search console > Trafic de recherche > Analyse de la recherche et une fois ici, il faut cocher les 4 cases de la première ligne « clics », « impressions », « CTR », « Positions » et choisir « Pages » pour la deuxième colonne. Comme sur l’image ci-dessous :

parametrages de google search console

Grâce à cela, vous pourrez voir l’ensemble des informations et faire le tri.

Pensez à utiliser le graphique plus haut dans la partie des CTR pour savoir si votre CTR correspond à la position.

Étape 2 : s’assurer que le titre et la meta description des pages sont efficaces

Pour corriger le tir, on va s’assurer que les metas descriptions donnent envie et que les balises title des pages sont efficaces. Les articles liés vont vous aider à vous en assurer. Ces points méritent un article qui leur est dédié. Il serait long de tout expliqué ici.

Etape 3 : mettre en place des rich snippets

Les rich snippets ou bien les contenus enrichis sont simplement des améliorations de vos résultats de recherche. Cela consiste à ajouter des données structurées à votre site web via le code de votre site. SI vous êtes sur WordPress, il existe des plugins qui s’en occupent comme « Schema ».

Vous pouvez en ajouter pour des recettes de cuisines, des produits, des avis ou encore des événements.

Augmenter le temps de visite sur le site et éviter le pogo-sticking

Maintenant que les gens cliquent sur vos résultats de recherche (oui, juste avant, on vient de voir comment augmenter son taux de clic), il faut maintenant s’assurer que les gens visitent votre site et ne font pas de retours arrière.

Étape 1 : améliorer le temps de chargement des pages

Pour cette grosse étape, il existe plein de contenu sur le web. Je ne pourrais pas vous dire de A à Z comment rendre votre site super rapide mais je peux vous donner des idées d’améliorations.

Ces étapes sont beaucoup plus simples sur un CMS comme WordPress, vous pouvez quasiment tout faire avec WProcket.

Étape 2 : chasser les liens cassés (404)

Pour cela, le top est d’utiliser Xenu ou bien screaming frog qui va détecter vos liens cassés. Il ne vous suffira plus que de faire une redirection 301 du lien cassé.

Note : Pensez à faire votre redirection vers du contenu similaire et dans le cas où ce n’est pas possible, vers la page d’accueil.

Étape 3 : Optimiser son maillage interne

La création de liens est le principe même du web. Vous vous souvenez certainement de l’époque où on appelait le web « la toile », qui venait de la toile d’araignée. Le web avait ce nom parce que tous les fils étaient reliés entre eux.

 

Pour cela, pensez à mettre 3 ou 4 liens vers des pages de votre site tous les 1000 mots dans une page.

En plus de cela, le maillage interne proprement réalisés peut faire des miracles sur votre site en termes de référencement.

Étape4 : Créer du contenu attirant

L’étape la plus compliqué mais également celle qui fait que votre site a une raison d’exister : c’est le fait d’avoir du contenu de qualité à donner à vos lecteurs. Sans cela, votre site va vite tomber en ruines.

Pour cela, pensez à analyser les besoins de vos lecteurs et faire des recherches lorsque vous écrivez des articles. Basez votre contenu sur des sources fiables et répondez aux attentes des internautes.

Si vous trouvez une page sans intérêt, essayez de la réécrire ou bien sinon, pensez à la supprimer et faire une redirection de l’URL vers un contenu similaire.

Conclusion

Créer un site web est une chose mais avoir un site qui ramène des visiteurs par le référencement naturel en est une autre.

Pensez constamment à donner de la valeur ajoutée à vos visiteurs par votre contenu. Sans cela, il n’y a aucune raison à ce qu’ils reviennent ou même qu’ils fassent appel à vos services.

Concentrez vos efforts sur la qualité et les internautes sauront vous le rendre. Le lancement est toujours le moment le plus compliqué mais une fois que le moteur est chaud et démarré, ne laissez plus rien vous arrêter.

Pour résumer :

  • Poster du contenu régulièrement avec des mots-clés ciblés
  • Du contenu de qualité
  • Optimiser son contenu
  • Un title / une balise meta / des richs snippets bien travaillés

Ces 4 étapes sont les clés de la réussite en termes de référencement naturel.

J’espère que cet article vous permettra de mieux comprendre les effets de l’utilisateur sur le référencement.

À bientôt pour le prochain article.

Share This