Le référencement n’est pas qu’une histoire d’optimisation de contenu. Les liens jouent tout un rôle dans le positionnement de vos pages dans les résultats des moteurs de recherches.

Les meilleurs référenceurs vous le diront : les liens vous font dépasser votre concurrence. Dans certaines thématiques, optimiser simplement votre contenu ne va pas suffire.

Selon le Journal du net, avec son étude sur les critères les plus important en SEO selon 140 référenceurs le backlink est le critère le plus important en SEO. C’est simple à comprendre, une fois votre contenu optimisé, vous ne pouvez pas l’optimiser plus (vous pouvez mais cela ne sera pas naturel et Google n’appréciera pas). Alors qu’avec les backlinks, vous n’êtes pas limité si vous faites ça bien.

Quelques soient les techniques que vous pratiquez pour mettre en place votre stratégie de liens, les backlinks paient. Oui mais il y a un problème à cela : Les mauvais liens plombent votre référencement sur du moyen et long terme.

Auparavant, on utilisait un logiciel qui nous plaçait des liens à gogo. En effet, Google regardait la quantité plus que la qualité. Les référenceurs s’en donnaient à cœur joie pour placer des liens partout, toutes les techniques étaient bonnes.

Mais un jour, Google lança sont filtre Penguin. Beaucoup de sites se virent presque disparaitre des résultats de recherche. Le filtre visait à pénaliser les sites qui abusaient des liens en trop grande quantité et qui n’étaient pas de qualité.

Google ne veut qu’une chose : s’assurer que les sites arrivent naturellement au top et que les résultats de soient pas manipulés. Pour cela « Qualité » est le maître mot. Maintenant c’est clair, il faut gagner ses liens et ne pas les construire.

Je souhaite vous montrer comment analyser vos liens, reconnaitre les bons des mauvais et enfin vous aider sur ce qu’il faut faire une fois un mauvais lien détecté.

Qu’est-ce qu’un lien ?

Avant toutes choses, il semble nécessaire de rappeler ce qu’est un lien, tout le monde n’est pas expert.

Que ce soit des liens qui sont interne à votre site ou bien ces fameux backlinks dont on entend souvent parler, il s’agit tout d’abord des liens sur d’autres sites qui pointent vers le vôtre.

Pour faire un lien, on procède de cette façon :

<a href= « https://www.monsite.fr/ »>le texte que je veux rendre cliquable et qui mène vers la destination </a>

Pour cela, voici de quoi se compose un lien :

  • La balise <a> </a>
  • L’attribut href= « » dans lequel on insère le lien vers lequel on veut renvoyer
  • L’ancre de texte qui se situe entre les balises <a>voici une ancre de texte</a>

Pensez à mettre des liens absolus, c’est-à-dire des liens entiers, qui comprennent les slashs (/) comme : https://www.louismaitreau.fr/

Cela permet d’être précis sur l’adresse et permet d’éviter les erreurs en majorité. Les moteurs préfèrent également les liens absolus.

A quoi sert l’analyse de backlink ?

Les liens représentant le facteur le plus important, il va falloir les travailler. Encore plus si vous souhaitez avoir une stratégie SEO qui sera sans faille.

Vous l’aurez compris, un bon lien va aider à augmenter votre positionnement tandis qu’un mauvais lien va faire l’effet inverse.

Cette analyse peut être utile avant le placement de liens puisqu’il va être important de savoir sur quel site on le place. Tous les sites ne sont pas égaux aux yeux de Google !

Mais on peut également procéder à une analyse après que ces derniers soient déjà placés, parce que certaines fois on ne maitrise pas forcément tous nos liens. C’est presque une situation que je vous souhaite, ça veut dire qu’on parle de vous, c’est une bonne chose.

Après la mise à jour de Penguin, on a vu apparaître des techniques peu éthiques de la part des référenceurs. Je pense notamment au Négative SEO. Il y a plusieurs façons de procéder mais je vais en prendre une en exemple : placer des liens de mauvaises qualités sur la toile pour plomber le référencement de votre concurrent. Ce sont des choses qui arrivent et il faut savoir s’en défaire.

Les outils pour l’analyse de backlinks

Pour étudier l’efficacité d’un lien, on va voir sur quel site on place un lien. Il y a différents critères et différents outils pour analyser ces critères.

Pour cela, je vais vous montrer les 3 outils les plus connus qui font un très bon travail. Le problème est qu’ils sont tous les 3 payants, il faudra donc sortir la carte bancaire si vous souhaitez optimiser votre profil de liens.

Avec ces logiciels, vous pourrez étudier chaque lien et savoir s’il est bon ou mauvais.

Majestic SEO

Majestic SEO est l’outil le plus connu et le plus utilisé pour l’analyse des liens.

Exemple d'un profil de lien avec l'outil majestic seo

Connu pour ses deux « metrics », très connus dans la sphère SEO : Le trust flow et le citation flow. Pour avoir un bon profil de lien, il faut que le trust flow soit le plus près possible du citation flow. Si le trust flow est supérieur, c’est également un bon signe.

En revanche si le trust flow est inférieur au citation flow, ça peut être problématique. Surtout si le citation flow est 2 fois supérieur.

Le premier sert à connaitre la qualité des liens et le deuxième sert à connaitre la quantité de lien.

Vous aurez également le nombre de backlinks, les ancres des liens, la thématique des sites, le nombre de domaine qui pointent vers votre site etc.

Toutes ces informations sont importantes pour analyser les liens et agir en conséquence.

Ahrefs

Ahrefs est le principal concurrent de Majestic SEO.

Ecran de resultat pour le profil de lien d'un site avec Ahrefs

Cet outil est plus cher que Majestic mais on retrouve plus de données sur cet outil. C’est un peu la bataille des titans, ce sera à vous de faire votre choix sur celui que vous préférez.

Je pense à un SEO anglais qui préfère largement Ahrefs à Majestic SEO et il explique pourquoi.

SEMrush

SEMrush est le couteau suisse du SEO, il vous permettra de faire de l’analyse de backlink mais également de trouver les mots-clés à cibler pour votre stratégie ou encore de suivre votre positionnement dans les résultats de recherche selon un mot clé…

exemple de l'analyse complète d'un site avec différents points grace à l'outil SEMrush

Je vous propose de regarder un test complet pour comprendre l’ensemble des outils que vous propose ce site.

Qu’est ce qui fait un bon lien

Un bon lien par définition est celui qui est fait « naturellement » et qui va également aider vos pages à monter dans les SERPs.

Pour résumer et vous donner une bonne idée : Plus il vous est difficile à obtenir, plus il aura de valeur. C’est aussi simple que cela.

Voici les critères importants et une petite question à chaque fin d’explication à laquelle vous devrez répondre pour savoir si vous respectez ou pas le critère.

Pour cela, je vais vous montrer plusieurs critères :

  • Il provient d’un site dont la thématique est liée à la votre

Imaginez simplement que vous rédigiez un article sur la façon dont il faut éplucher et émincer un oignon. Quel serait le but de faire un lien vers un site de mécanique automobile ? Aucun.

Les moteurs de recherches cherchent de la cohérence dans vos liens. Il n’y aura aucun bénéfice pour votre site ni pour l’internaute d’être redirigé vers un article qui n’a aucun rapport avec le site sur lequel le lien se trouve.

Pensez à faire des liens depuis des sites / pages dont la thématique est la même ou en est très proche.

« Est-ce que le lien que je place ici a un intérêt pour le lecteur ? »

  • Il doit provenir d’un site qui a de l’autorité

L’autorité d’un domaine vient du site Moz qui a créé un indicateur qui va de 0 à 100. Plus vous êtes proche des 100, mieux c’est ! Découvrez votre DA (Domain Autority) avec leur outil : Open Site Explorer. L’autorité d’un site est calculée en partie par le nombre et la qualité des liens qui pointent vers ce dernier.

Selon vous, vaut-il mieux avoir un lien depuis le blog d’une personne qui ne connait rien sur les entreprises et qui a un mauvais profil de lien ou bien un backlink depuis le site du gouvernement sur les entreprises ?

Au choix, je préfère que le gouvernement parle de mon site. Je ne veux pas dénigrer le petit blogueur, on ne sait pas comment il va évoluer. Mais au moins il n’y a pas de risque avec un site du gouvernement.

Plus le site référent a de l’autorité, plus le lien sera intéressant pour vous mais plus il sera compliqué à acquérir.

Si vous pouvez obtenir des liens depuis des sites dont l’extension est .gouv ou simplement un lien depuis un site connu, vous êtes assurés d’avoir un site avec une grande autorité !

 « Est-ce que beaucoup de gens sont susceptibles de connaitre ce site et de le visiter fréquemment ? »

  • Moins il y a de backlinks dans la page qui pointe vers votre site mieux c’est

On introduit ici la notion de « jus de lien ». Pour faire simple, une page à un capital de 100. S’il n’y a qu’un seul lien, le capital sera donné à l’unique lien. S’il y en a 10, le capital sera divisé entre les 10 liens, donc chaque lien recevra un capital de 10.une image qui montre différents jus servis en même temps avec la mention "link juice" pour les backlinks

Le capital de 100 est à titre indicatif, c’est pour expliquer le principe.

« Est-ce que le lien est le seul sur la page ou il y en a trop pour que ce soit intéressant ? » 

 

  • Le backlink doit se trouver dans le contenu textuel (compris dans une phrase)

Le placement du lien va affecter la qualité de ce dernier pour le site qu’il va lier. L’idéal est donc de le placer dans le contenu textuel de votre site comme le montre le schéma ci-dessous.

le schéma de la composition d'une page web

Si vous le pouvez, il sera encore mieux de le mettre dans une phrase. Auparavant, on plaçait une quantité incroyable de liens dans son footer. Ce temps est révolu ! Place aux liens contextualisés et avec un intérêt pour le lecteur. SI vous pouvez écrire une phrase et placer le lien dans un ou plusieurs mots, c’est l’idéal.

Les moteurs de recherche vont regarder le texte qui entoure le lien et regarder le contexte dans lequel il se trouve.

« Est-ce que le lien que je mets dans mon texte a un contexte ? »

  • Il a une ancre adaptée

Comme j’expliquais un peu plus haut, l’ancre est le mot qui sert à rediriger vers la page que l’on souhaite faire découvrir. Le contenu de cet ancre va avoir un fort rôle à jouer !

Dans un premier temps, l’ancre doit être naturelle et pas sur-optimisée. Par exemple, si vous souhaitez vous placer sur le mot « voyage Prague pas cher », il faudra éviter de faire des phrases comme : « profitez de toutes nos offres pour partir en voyage Prague pas cher ». Ce genre d’ancre est à exclure.

Pensez également à éviter les « ici » ou « cliquez ici » comme ancre. Sauf si le mot clé de la page vers laquelle vous visez cherche à se positionner sur ce mot-clé.

Dans un deuxième temps, il faudra penser à varier les ancres de texte. Sinon vous tomberez encore dans la sur-optimisation.

Voici un exemple pour le domaine Fnac.fr. Je triche un peu parce que le site de la FNAC est un .com mais le profil des ancres est intéressant ici.

répartition des ancres de fnac.fr grâce à l'outil majestic SEO

Sur la capture de Majestic SEO ci-dessus, on peut voir que les ancres qui pointent vers fnac.fr sont assez variées, ce qui est une bonne chose. Même si on peut voir qu’il y a majoritairement du www.fnac.fr.

« Est-ce que l’ancre du lien est en rapport avec la page ciblée et n’est pas sur-optimisée ? »

  • Le backlink provient d’une page avec du contenu de qualité et qui rentre dans les détails

« Content is king » fait partie des phrases clés en SEO. Pour traduire : le contenu est roi. Vos pages se doivent d’avoir du contenu de haute qualité pour répondre au mieux aux besoins et problèmes de vos lecteurs.

Si vous ne vous efforcez pas de faire du contenu de qualité, pourquoi Google irait vous mettre en première position de ses résultats de recherches ?

Ce point est beaucoup lié aux précédents mais il va de soit qu’il vaut mieux un lien qui provient d’une page qui répond précisément aux besoins des internautes plutôt qu’une page pleine de déchets dont personne ne s’intéresse.

Il est aussi intéressant d’avoir un lien sur une page qui traite un sujet ou un problème en profondeur et qui a donc plus de contenu textuel et médiatique.

« Est-ce que cette page me plairait et résoudrait mon problème (si le sujet m’intéressait) ? »

Qu’est ce qui fait un mauvais lien

On vient de voir ce qui fait d’un backlink un bon lien. Évidemment, si un lien ne respecte pas les critères précédents, vous vous doutez qu’il devient mauvais. Cela dépend à quel point il ne respecte pas le critère.

Après il va de soi que s’il ne respecte pas les consignes de Google, ce n’est pas un bon lien.

Une quantité de mauvais backlinks peuvent vous faire chuter dans les résultats de recherche. Mais ce n’est pas la seule raison. Pour trouver les raisons, je vous parle de ce que vous devriez faire si vos résultats chutent dans les moteurs de recherches, c’est sûrement un bon complément à cet article.

Il y a également d’autres raisons pour qu’il soit mauvais, en voici quelques-unes :

  • Un lien acheté

Selon Google : « Tout lien visant à manipuler le classement PageRank ou le classement d’un site dans les résultats de recherche Google peut être considéré comme faisant partie d’un système de liens, et constitue, de ce fait, une infraction aux Consignes aux webmasters de Google. »

Les liens achetés sont typiquement présents pour manipuler le classement d’un site. Google fait la guerre contre ces sites qui achètent des liens et ne va pas être gentil avec vous s’il en trouve.

« Pas de soucis, Google ne verra jamais que j’ai acheté un lien » détrompez-vous les amis, Google n’est pas bête et sait vite reconnaitre un lien acheté.

Que fait un lien vers un site tout neuf avec encore peu de contenu sur un site connu ? Notre ami Google ne se pose pas la question et vous colle une pénalité manuelle. Parfois, vos concurrents se feront un plaisir de le signaler à Google via le spam report.

Je vous invite à être sûr de vous si vous achetez des liens. Vous pouvez également mettre le lien en rel= « nofollow » pour être dans les clous. J’en parle plus en détail dans le prochain chapitre.

Si malgré ces avertissements, vous achetez un lien, demandez-vous : « Est-ce que j’ai une raison de croire que ce lien n’est pas naturel ? »

  • Un lien vers des sites sujets au spam

En parlant de ça, je pense surtout à la mise à jour de Google nommée « PayDay Loan » qui vise à plomber les sites avec des thématiques particulières comme les sites pour adultes, les sites qui vendent des « pilules bleues », les sites de casino …

Google a des sujets qu’il ne supporte pas et qu’il ne veut pas voir bien classés dans ses indexes.

Si vous faites des liens affiliés vers ce genre de produits ou de sites, attendez-vous à voir votre référencement baisser très rapidement. Même chose pour des liens qui pointent vers votre site.

« Est-ce que des liens dont le sujet du site est sensible pointent vers le mien ? »

  • Un lien provenant d’un site pénalisé

On arrive sur un sujet un peu sensible parce qu’il est compliqué de savoir si un site va être pénalisé ou non. Il parait évident qu’on ne va pas se débrouiller pour avoir des liens depuis un site pénalisé, on ne le ferait pas volontairement.

Comment on reconnait un site pénalisé ? il suffit de taper sur Google « site :www.lesitepenalise.com » sur le moteur de recherche pour le savoir. Évidemment, on ne met pas les guillemets.

Si vous ne trouvez aucun résultat, c’est que ce dernier est pénalisé. Si le site n’existe pas, vous êtes certain de ne pas avoir de résultats donc attention à l’orthographe.

Sinon, vous pouvez toujours utiliser cet outil pour savoir si un site est pénalisé ou pas : ismywebsitepenalized

« Ai-je bien vérifié que les sites qui pointent vers le mien ne sont pas pénalisés ? »

Que faire avec les mauvais liens ?

Maintenant que vous savez reconnaitre les bons liens de ceux qui sont mauvais et que vous avez les outils adaptés, que faire de ces mauvais liens ?

Pour cela, j’ai 3 solutions à vous proposer :

Supprimer le lien

Pour cela, il va falloir contacter l’administrateur du site pour lui demander de supprimer le lien qui vous ennuie. C’est la meilleure chose à faire si celui-ci vous répond bien sûr.

Mettre le lien en rel= « nofollow »

Dans le cas où le lien est de mauvaise qualité mais qu’il vous envoie quand même un trafic non négligeable, il peut être intéressant de demander à l’administrateur du site de passer le fameux lien en rel= « nofollow ».

C’est un attribut de lien qui s’ajoute à coté de href= « lien » et qui sert simplement à dire aux moteurs de recherche « le lien est présent mais n’y fait pas attention, il n’est pas utile pour toi ». Cela permet de le laisser et de ne pas lui donner d’importance.

L’outil de désaveu de lien de Google

C’est la solution radicale si jamais les administrateurs de certains sites ne répondent pas. Pour cela, il suffit d’utiliser l’outil de désaveu de lien de Google pour dire à ce dernier que vous ne souhaitez pas faire intervenir certains liens dans le calcul pour le positionnement.

Conclusion

Gérer son profil de lien peut être compliqué quand on ne l’a pas travaillé depuis un moment. Il faut donc savoir reconnaitre un bon lien d’un mauvais pour agir rapidement et retrouver des places rapidement.

Lorsque vous travaillez vos liens, pensez toujours à faire des liens qui vont servir aux lecteurs et qui auront un intérêt certain pour ces derniers. Ils doivent être naturels pour que Google ne vous ennuie pas.

Si vous êtes dans un milieu concurrentiel, les liens seront la seule méthode pour sortir votre épingle du jeu. Plus vous avez de liens de bonne qualité, plus les moteurs vous verront comme un site d’autorité et meilleur sera votre positionnement dans les SERPs.

Si vous travaillez bien, vous aurez des résultats qui vont payer au-delà de vos attentes.

A bientôt pour le prochain article.

Share This