Pour arriver dans le top des résultats naturels, il faut 4 choses :

  • Un site bien conçu
  • Un site bien codé
  • Du contenu de qualité
  • Des liens de qualité en quantité

Ce sont les piliers d’un site qui va arriver dans le top des résultats de recherche.

Mais avant de continuer, si vous suivez un peu les articles que je poste, ils sont souvent compris entre 1500 et 5000 mots. En effet, les postes de 2000 mots sont plus susceptibles d’arriver en première position que les articles plus courts.

Mais avoir de la quantité n’est pas suffisant, il va falloir surtout écrire de la qualité. Cela implique d’aller en profondeur dans le sujet que vous abordez sans être trop rébarbatif.

Le problème c’est qu’il y a pas mal d’articles de quantité et de la qualité qui n’arrivent pas au top des résultats de recherche.

Et pour corriger cela, je vais vous montrer les 22 étapes essentielles en référencement naturel.

1 : La recherche de mot clé

La base du référencement est la recherche des mots clés. Si vous n’êtes pas trouvés par vos prospects sur le vocabulaire qu’ils utilisent, vous n’aurez pas de trafic.

Pour cela, je vous invite à voir dans l’article que j’ai écrit sur les 5 erreurs classiques en SEO où je parle du fait que les gens n’optimisent pas leurs mots clés.

Ceci dit, je vous invite à trouver vos mots clés avec des logiciels comme :

  • Google Keyword Planner
  • SEMrush
  • Yooda Insight

Yooda est la plus grosse base de données disponible juste après celle de Google sur le vocabulaire et les mots disponibles. C’est pour moi le meilleur logiciel pour votre optimisation des mots clés. Il est au prix de 40 € par mois

SEMrush est un outil très complet qui vous propose plusieurs services dont ceux de Yooda mais qui est moins complet en termes de base de données. Il est aussi beaucoup plus cher et limité en nombre de projet par mois. Idéal cependant pour les entreprises.

Pour ceux qui débutent, il est idéal de trouver les mots clés avec Google Keyword Planner qui vous donne un bon ordre d’idée mais vous obtenez seulement une fourchette des recherches mensuels sur chacun des mots clés. Pour obtenir des résultats plus précis il faudra avoir une campagne active sur Google Adwords.

 

2 : Utiliser des mots clés de longue traine

La concurrence sur les mots clés fait qu’il est difficile de se placer sur des mots clés génériques qui génèrent plus de visite.

Pour le référencement on va utiliser des mots clés plus ciblés mais sur lesquels il y a plus de mots (minimum 4). Ils génèrent moins de trafic mais sont plus simple à positionner dans le top 3, là où les clics sont les plus forts.

Avec une grande quantité de pages qui ciblent les mots clés de longue traine, vous allez pouvoir acquérir beaucoup plus de trafics que sur des mots clés génériques

3 : Optimiser le contenu selon le mot clé ciblé

Lorsque vous écrivez un article et que vous avez ciblé un mot clé, il faut faire en sorte de le faire ressortir comme étant celui qu’on veut avoir come mot clé. Pour ça, il faut que l’univers sémantique soit adapté. Il va falloir mettre un vocabulaire qui correspond au mot clé en question.

Pour cela, je vous recommande d’utiliser le site seo-hero.tech qui va sélectionner tout le vocabulaire à insérer dans votre article.

Je vous recommande fortement de l’essayer.

4 : Créer des titres h1 efficaces

Les titres H1 servent à donner le sujet de la page. C’est dans celui-ci qu’il faudra placer le mot clé principal que vous ciblez. Sans cela, vous allez perdre en efficacité sur les moteurs de recherche.

Voici les principaux critères pour la rédaction d’un bon titre de niveau 1 :

  • Un seul titre de niveau 1 par page
  • Une visibilité en priorité
  • Entre 15 et 75 caractères
  • Décrire brièvement le contenu de votre page
  • Utiliser la longue traîne
  • Attirer le lecteur

Retrouvez plus d’information sur comment rédiger un titre H1 efficace, vous y trouverez beaucoup plus de détails.

5 : Créer des Sous-titres efficaces

Quand on parle de sous titres, ce sont toutes les balises qui comprennent le H2, H3, H4, H5 et H6. En revanche, il faut savoir que les balises H4, H5 et H6 ne sont presque pas ou même pas du tout utilisées.

L’idéal est de créer une hiérarchie bien organisée pour cela, il faut diviser vos H1 en plusieurs sous idées à l’aide des H2. Pensez à insérer les mots clés secondaires liés à votre mot clé principal.

Diviser aussi vos H2 en plusieurs sous titres à l’aide des H3 de la même manière expliquée précédemment.

J’en profite pour vous dire de ne pas bourrer votre mot clé dans ces balises, Le keyword stuffing n’est pas une bonne idée pour le référencement ni pour pour vos lecteurs.

6 : Optimiser les URLs

L’optimisation de vos URLs va être très important pour les moteurs de recherche mais pas seulement, ça le sera énormément pour vos internautes. Ils vont pouvoir se repérer sur celle-ci pour savoir de quoi traite la page.

Voici les 8 conseils que je donne pour les URLs :

  • Bien choisir son nom de domaine
  • Choisir une bonne extension et un hébergeur adapté
  • Utiliser le protocole HTTPS si vous pouvez
  • Utiliser ses mots clés dans le chemin d’accès et ne pas utiliser de mots bloquants.
  • Utiliser des répertoires, si possible mais pas plus de 2 à la suite.
  • Faciliter la lecture de votre URL pour votre lecteur
  • Attention à ne pas avoir une URL trop longue, 3 à 5 mots et ne pas dépasser 60 caractères idéalement.
  • Attentions aux caractères utilisés : caractères spéciaux, accents, majuscule, underscore … sont à bannir.

Respectez-les au mieux pour un bon référencement.

Vous pouvez retrouver un article que j’ai publié récemment sur l’optimisation des URLs pour les moteurs de recherche.

7 : Optimiser sa balise titre

Dans les résultats des moteurs de recherche, la première chose qui est vu est d’abord la partie en bleu, c’est le titre de votre page. On l’aperçoit également en haut de votre navigateur dans l’onglet avec le logo du site (le favicon).

Il ne faut pas les confondre avec les balises H1 puisqu’en effet il est commun d’utiliser le même contenu pour la balise titre et le titre de niveau 1.

Voici mes meilleurs conseils pour l’optimiser au mieux :

  • Du nom de votre site, un séparateur et le contenu de la page.
  • De 5 à 7 mots descriptifs dont votre mot clé principal
  • De 30 à 70 caractères (A ne pas dépasser)
  • De mots qui donnent envie de cliquer

Ne la négligez pas, c’est grâce à ça que le visiteur se fait une première impression de la page et qu’il vient à cliquer ou non dessus. Sans oublier que c’est un des critères les plus importants en SEO…

8 : Partager le contenu avec des influenceurs

Au début de l’article, je disais qu’un des 4 piliers du référencement est le fait d’avoir des liens en quantité et en qualité. Pour cela, je vous propose une méthode toute simple qui va pouvoir vous rapporter des liens si suiviez bien mes conseils :

Je vous conseille pour cela d’avoir au préalable du contenu de qualité à proposer en échange d’un backlink. Dans ce mail je vous conseille :

  • De parler d’un article du blogeur qui vous a inspiré
  • De demander l’avis de la personne sur un article de haute qualité
  • De ne pas demander directement d’avoir un backlink
  • De demander suite à un échange avec lui un backlink
  • Personnalisez vos emails

C’est pour moi la meilleure façon d’arriver à avoir des liens retour. Certes, en petite quantité mais en grande qualité !

9 : Inclure des liens sortants

On arrive sur un sujet sensible parce que les liens sortants sont importants pour le SEO mais marche sur les plates-bandes du marketing. En effet, si vous faites sortir le visiteur trop de fois, vous allez le perdre.

Si vous ne mettez pas assez de liens, vous baissez la qualité de l’expérience de l’utilisateur qui ne pourra pas aller profondément dans le sujet qui l’intéresse et Google ne va pas aimer cela.

Quel est du coup le bon ratio à utiliser ?

Selon Brian Dean, SEO américain, le bon ratio serait de 2 à 4 liens sortant tous les 1000 mots.

Pour ma part je pense qu’il est bien de mettre 2 liens tous les 1000 mots au maximum, si vous ne voulez pas perdre vos visiteurs et les convertir en client. SI votre blog n’a pas pour but de vendre, n’hésitez pas à en mettre, ça ne vous fera aucun mal.

10 : Optimiser ses liens internes

C’est un sujet que j’aborde beaucoup dans mes articles : le maillage interne. L’art de faire des liens dans les pages de votre site. On ne voit pas forcément son importance et pourtant …

Lier les pages qui ont un contenu similaire et complémentaires vont procurer une meilleure expérience à votre lecteur et il n’en sera que plus ravi. D’un point de vue technique, cela permet de transmettre le « jus de lien » ou simplement l’autorité d’une page pour faire remonter les pages avec le moins de popularité.

Prenez un peu de temps à la fin de la rédaction de votre article pour placer des liens vers vos pages. Mieux encore, réfléchissez en amont de la rédaction de votre article aux liens que vous pouvez mettre dedans en survolant les articles déjà rédigés.

11 : Une méta description qui donne envie

Les métas descriptions sont complémentaires aux balises titres de votre site puisque c’est ce qu’on va voir dans les résultats des moteurs de recherche. Sachez avant tout que la méta description n’influe pas sur le positionnement de vos pages mais sur le taux de clic du lecteur.

Voici mes meilleurs conseils pour rédiger une méta description efficace :

  • Décrivez le contenu de la page
  • Entre 130 et 156 caractères
  • Utiliser des verbes tournés vers l’action
  • Fournissez une solution ou un bénéfice
  • Rendez l’attirante et pertinente
  • Ne décevez pas vos futurs lecteurs
  • Ne pas les dupliquer

A ce niveau-là, vous devriez déjà avoir des résultats de recherche attirants.

12 : Rendre le site responsive design

Google se bat pour que chaque site soit accessible par mobile, tablette et bien sur ordinateur. Pour cela, beaucoup de sites se sont adapté et ont créé un sous domaine comme m.facebook.com pour la version mobile. Bien évidemment, ce sont deux sites différents et fait de la même manière.

Il existe une solution plus simple et beaucoup plus adaptée de nos jours : le responsive design. C’est simple, c’est une technologie qui s’adapte à la taille de l’écran.

Pour ceux qui sont sur un CMS dont WordPress, je vous conseille d’utiliser un thème à acheter sur une plateforme de vente de thème qui sera déjà optimisé pour les mobiles.

Pour les autres, il faut utiliser des medias queries pour adapter votre site à la taille de l’écran.

13 : Optimiser la vitesse du site

Les performances de votre site sont importantes pour garder vos visiteurs sur votre site. 47 % des utilisateurs s’attendent à avoir une page qui charge en 2 secondes. SI vous perdez vos visiteurs parce que l’exploration de votre site est trop long… C’est quand même dommage

Réduire le poids de votre page en compressant les images, utiliser un peu moins de Javascript, simplifiez le design de votre site, compresser votre code … Ces techniques la vont vous permettre de gagner en performance… et en positionnement !

Une fois les améliorations mises en place, testez votre vitesse pour voir ce qu’il en est ainsi que la note qu’on vous donne.

14 : Utiliser rapidement le mot clé ciblé

Pour aider google à mieux comprendre le sujet dont la page parle, il faut placer rapidement votre mot clé principale dans le corps éditorial de votre page. Pour cela je vous invite à ne pas écrire 10 paragraphe avant de parler du sujet en question mais de l’aborder le plus vite possible.

Avant les 100 à 150 mots de préférence. Sachez que c’est aussi un critère que Yoast vous conseille d’appliquer.

15 : Utiliser une densité de mot clé adaptée

Pour qu’un sujet soit bien appréhendé par Google il faut placer son mot clé dans le texte de temps en temps. Mais à quelle fréquence ?

SI j’en fait trop, Google panda va me tomber dessus pour avoir fait du « keyword stuffing », autrement dit, du bourrage de mot clé.

Si je n’en mets pas assez, Google ne comprendra pas de quoi je parle et je n’arriverai pas à me placer sur la requête que je veux.

Alors quel est le bon ratio ? Avant de répondre, on va parler de la densité du mot clé, la plus classique qui ne prend pas en compte l’endroit où se place le mot clé et on a la densité pondérée qui va prendre en compte l’endroit où se place le mot clé et va appliquer un coefficient : titre de la page, balises Hn, strong, etc.

Pour calculer la densité des mots dans votre page, je vous invite à utiliser cet outil qui calcule les densités pour vous donner une idée.

Il est intéressant d’avoir environ 1 % de densité, ce qui représente votre mot clé tous les 100 mots.

Le principal est de rester naturel.

16 : Écrire pour les lecteurs

Il y a quelques années, le SEO n’était pas le même. Pour arriver au top des résultats de recherche il fallait placer beaucoup de fois son mot clé et on arrivait à faire des choses vraiment pas propres.

On venait à privilégier les moteurs de recherche et pas le contenu, qui d’ailleurs était fait pour l’internaute à la base.

Le but de Google est de donner de la qualité dans les sites mis en avant ! C’est pourquoi Google n’a cessé d’améliorer son algorithme pour contraindre les webmasters à rester naturel et à écrire pour son lecteur.

Si vous mettez le lecteur en avant, les moteurs de recherche le sauront et vont remercier pour cela.

17 : Écrire du contenu de qualité et qui rentre en profondeur

Dans la continuité du point précédent, si vous voulez écrire pour votre lecteur, il va falloir de la qualité avant tout. Cela requiert d’avoir une bonne syntaxe, une orthographe irréprochable, d’aérer son texte et aussi de satisfaire la requête du lecteur.

En effet, il ne va pas falloir écrire juste pour écrire mais il va falloir avoir un but et répondre à un sujet précis ou une question que se pose votre visiteur.

En plus de cela, il faut s’assurer que vous rentriez suffisamment dans les détails pour que l’internaute finisse par se dire qu’il a compris le message que vous faîtes passer.

18 : Être sûr que votre contenu est suffisamment long

Pensez-vous qu’il est possible de traiter un sujet complexe de panière profonde si l’article en question ne fait que 300 mots ? la réponse est non.

Pour ma part, je fais en sorte d’écrire au minimum 1500 mots et des fois jusqu’à 5000 par article.

Mais pourquoi aussi long ? je veux m’assurer que mon lecteur puisse avoir les informations dont il a besoin après avoir fini de lire mon article.

Une étude montre que les articles de 2000 mots sont les articles qui ont le plus de chance d’arriver dans le top 10.

Attention aussi à bien respecter le point précédent et à écrire du contenu de qualité. Il ne faut pas écrire 2000 mots juste pour décorer, chaque mot doit avoir un sens et une raison d’être là. Évitez de broder.

19 : Augmenter les chances d’arriver dans les featured snippet

Les featured snippet sont les boxs en toute première position des résultats de recherche qui viennent à répondre, la plupart du temps, à une question.

C’est une très bonne opportunité pour attirer énormément de trafic sur votre page.

Pour cela voici mes conseils :

  • Répondez le mieux possible à une question de votre thématique
  • Trouvez la bonne question à laquelle répondre
  • Être déjà en bonne position dans les moteurs de recherche
  • Soyez le meilleur à répondre

Plus facile à dire qu’à faire, je sais bien. Mais il n’y a pas de bonne méthode pour y arriver vu qu’elle n’est pas public.

20 : Ne pas abuser des ancres de texte

Les ancres de texte sont très importantes dans votre stratégie de backlink, il ne faut pas le prendre à la légère.

A l’époque, les ancres qui n’étaient pas variés fonctionnaient pour votre SEO. Ce n’est plus le cas.

Il faut optimiser ses ancres mais il faut les varier et ne pas rester sur le mot clé en question sinon Google vous tombera dessus et ne vous fera pas de cadeau.

21 : Utiliser des mots d’accroche dans vos titres

Utiliser des mots d’accroche dans vos titres comme :

  • Comment
  • Pourquoi
  • Meilleur
  • Rapide
  • Facile / simple
  • Checklist
  • Guide
  • Astuces / hacks / conseils

Si vous utilisez ces mots dans vos titres, cela va attirer la curiosité et mener le lecteur à regarder votre contenu.

22 : Partager le contenu sur les réseaux sociaux

Le dernier petit « truc » qui fonctionne bien, c’est simplement de poster votre contenu sur la page pro de vos réseaux sociaux préférés. Cela va créer de l’engagement et faire connaitre cotre contenu.

Résultat ? Énormément de visites

Conclusion

Suite à ces 22 astuces, vous avez de quoi arriver à acquérir un peu plus de trafic sur votre site web.

Je ne peux que vous conseiller de faire des articles d’environ 2000 mots et de bien les optimiser pour le SEO.

Vous allez voir qu’après avoir lu l’article, vous allez mettre en place automatiquement certaines des recommandations sur votre site.

Cette liste n’est bien sûr pas une stratégie complète pour le SEO mais seulement des pistes d’inspirations pour arriver à avoir plus de trafic.

Si vous cherchez une stratégie complète et guidée, je peux toujours vous rediriger vers ma formation complète de référencement pour WordPress où je filme mon écran, vous serez guidé étape par étape.

J’espère que ces conseils vous aideront par la suite.

A bientôt pour un prochain article

Share This